Que se passe-t’il quand notre organisme est saturé ?

Que se passe-t’il quand notre organisme est saturé ?

Le corps humain est formé de différents organes (foie, reins, intestins, poumons, peau) dont le rôle est d’éliminer les déchets. La saturation de ces organes qu’on nomme les émonctoires peut causer diverses troubles (dermatose, toux, rhumes, anxiété, nervosité, brûlures d’estomac, nausées, vertiges, surcharges pondérales, insuffisance rénale aigue…).

L’accumulation des déchets est en grande partie responsable de la nature profonde de toutes nos maladies.  C’est pourquoi la qualité  de notre alimentation  et de l’air que nous respirons sont primordiaux. Protéger notre organisme avec des compléments nutritionnels  s’avère essentiel pour conserver une bonne santé longtemps ou la retrouver rapidement.

Pour mieux comprendre, notre organisme fonctionne en trois étapes :

1 La réception des énergies externes : (aliments, air, soleil, …)

  • par voie digestive
  • par voie cutanée
  • par voies respiratoire

2 La transformation de ces énergies notamment celles qui entrent par voie digestive :

  • La digestion
  • Le métabolisme

3 La dépense des énergies et l’élimination  des déchets

  • Les émonctoires (foie, foie, reins, intestins, poumons, peau)

Le rein, l’organe le plus sensible aux déchets

Pour que notre organisme fonctionne correctement, il faut donc que l’apport énergétique soit adapté à ses capacités de transformation, que ces ses énergies transformées soient toutes dépensées ou éliminées pour éviter une accumulation de déchet dans notre organisme.

Les déchets sont excrètes sous forme gazeuse, solide ou en solution. Les organes les plus excréteurs de déchet en solution sont les reins. Ils filtrent le sang et dirigent les déchets vers la vessie. Parmi les déchets excrétés on retrouve des minéraux tels que les chlorures, sulfates, phosphates, vitamines, ammoniac etc.

Toutes ces ségrégations proviennent de diverse origine telle qu’une alimentation très protéinée. Le rein limité quant à sa capacité d’excrétion, retourne au sang l’urée en excès et cause ainsi l’urémie (insuffisance rénale).

Si l’alimentation est très riche en protéine, l’acide urique peut se cristalliser en bouquets dans les articulations (c’est la goutte), des calculs dans la vessie ou dans le rein (coliques néphrétique).

Tant que la qualité des déchets produits quotidiennement reste dans les limites de la capacité d’élimination de l’organisme, la circulation des énergies peut se faire correctement. Mais dès que la production de déchets dépasse la capacité d’élimination, il s’ensuit une accumulation de toxines dans l’organisme en général, et génère le mauvais fonctionnement organique.

SS

Publicités

Découvrez les recettes d’une beauté au naturel

Découvrez les recettes d’une beauté au naturel

Notre peau, nos cheveux et nos ongles sont un reflet de notre état de santé et de notre hygiène de vie.

Si des mécanismes génétiquement programmés tels le vieillissement, les changements hormonaux, les fragilisent, d’autres facteurs comme le tabagisme, l’alcool, le stress, les changements de saisons, une alimentation déséquilibrée peuvent également être responsables de leur dégradation.

Une peau sèche, terne, l’acné, l’eczéma, des cheveux cassants, ternes, la chute de cheveux, des ongles mous, cassants, qui se dédoublent, sont quelques-uns des symptômes d’une carence nutritionnelle.

Une supplémentation en vitamines, minéraux et oligo-éléments appropriés permettra de soutenir l’action de la kératine, augmenter la synthèse de collagène et d’élastine, tous trois composants essentiels de la peau, des cheveux et des ongles et de rééquilibrer la production de sébum afin de leur redonner tout leur éclat et leur vitalité.

– La prêle, riche en silice, contribue à préserver solidité, souplesse et élasticité à la peau, aux ongles et aux cheveux.

– La bardane est une plante dépurative qui, en drainant l’organisme de ses toxines, diminue les démangeaisons, régule la production de sébum (peau grasse, acné).

– la tomate contient un principe actif, le lycopène, aux propriétés antioxydantes qui contribuent à prévenir les altérations cutanées engendrées par les UV, la pollution, le stress, le tabac.

– Le sabal et l’ortie permettent de réguler l’évolution successive de la pousse des cheveux pour leur assurer une bonne croissance.

– La cystéine et la méthionine, composants majeurs des cheveux, des ongles et de la peau, sont des acides aminés soufrés qui favorisent la synthèse de la kératine et contrôlent la production de sébum.

– Le magnésium et le potassium jouent un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de nos cellules et donc participent à la vitalité de la peau, des cheveux et des ongles.

– Le fer, en favorisant le transport de l’oxygène par l’hémoglobine, améliore la croissance des cheveux.

– Le cuivre stimule la synthèse de la kératine. Une carence en cuivre est responsable de la dépigmentation des cheveux.

– Le zinc est indispensable à la synthèse des protéines dont la kératine. Il permet une meilleure cicatrisation de la peau et prévient la chute des cheveux. Une carence en zinc est une des causes des ongles tachés.

– Les vitamines B stimulent le renouvellement cellulaire, renforcent la vitalité des cheveux, font disparaître leur aspect terne, sec ou cassant.

 – La vitamine A hydrate et lubrifie le cheveu.

– La vitamine E protège le cuir chevelu en évitant son dessèchement.

Pour compléter l’action interne de ces nutriments, une application matin et soir sur une peau non humide d’huile de lys blanc renforce la barrière protectrice de la peau, réhydrate l’épiderme, retarde l’apparition des rides et redonne élasticité et vitalité à la peau.

LES TOPS PRODUITS BEAUTÉ : EQUISETUM PRELEACNEUMCAPIPHYTLYSIANE

L’ostéoporose : Pourquoi nos os se fragilisent- ils ?

L’ostéoporose : Pourquoi nos os se fragilisent- ils ?

L’ostéoporose se manifeste par une diminution de la densité osseuse. Cette fragilité squelettique évolue avec l’âge et touche fréquemment les femmes après la ménopause, mais aussi les hommes après 65 ans. Il est connu que les os se fragilisent en raison d’un manque de calcium, de phosphore et d’autres minéraux, de ce fait l’ostéoporose peut être liée à une carence ou plus souvent au vieillissement.

Voici les causes possibles d’un déficit osseux :

  • Ménopause (surtout ménopause précoce),
  • Alimentation déséquilibrée,
  • Grossesse,
  • Déséquilibre de la flore intestinale,
  • Déficit en vitamine D (notamment par manque d’ensoleillement en hiver, chez les personnes âgées à mobilité réduite),
  • Déficit en testostérone (notamment pour les hommes)
  • Absence d’activité physique ou une immobilisation prolongée
  • Consommation abusive de tabac et d’alcool

L’ostéoporose est une maladie indolore, la complication est cependant ressentie qu’en cas de fracture. Chez la personne atteinte, le risque de fracture augment à la moindre chute.

Trois types de fractures sont les plus fréquentes :

  • Les fractures du col du fémur
  • Du poignet
  • Des vertèbres

La prévention reste indispensable d’autant qu’elle passe simplement par l’adoption de certains mesures d’hygiène de vie. Il est bon aussi d’éviter les facteurs de risque mentionnés plus haut.

Pour tenir les os en bonne santé il faut :

  • Régulièrement pratiquer des exercices physiques : Les personnes en forme physiquement développent un meilleur équilibre
  • Manger des aliments riches en calcium : Presque toutes les cellules du corps ont besoin de calcium pour bien fonctionner.
  • Avoir un apport suffisant en vitamine D : Cette vitamine est vitale pour la santé de la masse osseuse. Elle améliore l’absorption du calcium dans l’intestin et participe à la fixation de ce minéral dans les os.

SS