Les aliments antidouleur

Les aliments antidouleur

En cas de douleur, l’alimentation se révèle bien souvent la meilleure des  médecines.

Beaucoup d’aliments, en plus d’être très bons, sont également des remèdes naturels très efficaces avec de nombreux bénéfices pour la santé. Ils ont aussi l’avantage de ne pas provoquer d’effets secondaires, contrairement à la majorité des médicaments.

La liste suivante vous révèle, ou vous rappelle, quels sont les aliments naturels les plus efficaces.

– Les cerises :

Le  Docteur Muraleedharan Nair, professeur en chimie des produits naturels de l’Université du Michigan aux États-Unis, a démontré que l’extrait de cerise aigre est dix fois plus efficace que l’aspirine pour soulager l’inflammation.

Seulement 2 cuillères de jus concentré tous les jours sont nécessaires pour obtenir des résultats concrets. Les cerises sucrées se sont également révélées très efficaces.

– Les mûres, framboises, myrtilles et fraises :

Le  Dr. Nair (MSU) a découvert un antidouleur composé de fruits tels les mûres, les myrtilles, les framboises ou encore les fraises.

– Le céleri et les graines :

Dans son livre « La pharmacie verte », James Duke, PhD. mentionne qu’il a trouvé dans le céleri et les graines plus de 20 composants anti-inflammatoires dont une substance appelée apigénine dotée d’une puissante action anti-inflammatoire. Alors, plutôt que du sel, ajoutez des graines de céleri dans vos recettes de soupes et de ragoûts!

– Le gingembre :

Le gingembre réduit la douleur provoquée par des taux élevés de prostaglandines dans le corps. Il est très largement utilisé en Inde pour traiter les douleurs et les inflammations. Une étude réalisée par des chercheurs indiens a démontré que toutes les personnes souffrant de douleurs musculaires ayant reçu un traitement à base de gingembre ont vu leur état s’améliorer. La dose recommandée se situe entre 500 et 1000 mg par jour.

Le curcuma :

Plusieurs études ont révélé que le curcuma, grâce à son principe actif la curcumine, était plus efficace comme anti-inflammatoire que les médicaments stéroïdiens lorsqu’il s’agit d’une inflammation aigue. Les chercheurs ont prouvé que la curcumine supprime la douleur grâce à un mécanisme similaire à celui de certaines drogues inhibitrices (mais sans les effets secondaires nuisibles).

– Graines de lin et huile de lin :

Les graines de lin et l’huile de lin pressées à froid contiennent des quantités importantes d’acides gras oméga 3 reconnu pour ses vertus anti-inflammatoires et antidouleurs.

– Noix crues et huile de noix :

Les noix crues et l’huile de noix sont également de bonnes sources d’oméga 3.

FF

Futures mamans : misez sur les Omega 3 !

Futures mamans : misez sur les Omega 3 !

Alliés indispensables pour notre santé, et notamment pour préserver le système cardiovasculaire, les oméga 3 sont essentiels lors de la grossesse et ce, pour de nombreuses raisons.

Petit tour d’horizon.

Pour la maman

Tout adulte a besoin d’oméga 3 … et la future maman plus encore !

Toutes les études sont unanimes : les oméga 3 sont bénéfiques pour le moral. Une carence chez la femme enceinte pourrait favoriser le « baby-blues », cette déprime post-natale tant redoutée.

De plus, la consommation quotidienne d’oméga 3 permettrait d’augmenter la durée de la grossesse de 6 jours en moyenne, d’où son intérêt pour les grossesses à risque afin d’éviter les naissances prématurées.

Pour le futur bébé

La mise en place du système nerveux du fœtus commence au milieu de la 3ème semaine du développement de l’œuf fécondé. Plusieurs dizaines de milliards de cellules sont produites en quelques mois. Or, les acides gras oméga 3, notamment le DHA appelé aussi « acide cervonique » et oméga 6 sont indispensables à la formation des neurones. Ils participent également au transport du glucose dans le cerveau.

Durant les 3 derniers mois de grossesse, le cerveau du nourrisson augmente de 3 à 5 fois.

Le DHA est le principal carburant cérébral du fœtus. A la naissance, le cerveau du bébé pèse environ  300 g et se constitue à 60% de lipides ! Cela explique pourquoi les aliments riches en oméga 3 sont indispensables au développement psychomoteur du bébé, de son système nerveux et de sa vision.

De plus, le DHA favoriserait l’apprentissage et la consommation d’oméga 3 durant la grossesse serait bénéfique pour le quotient intellectuel de l’enfant.

Idéalement, la future maman devrait commencer à augmenter sa consommation en oméga 3 avant même la conception du bébé car le fœtus se nourrit des graisses avalées par la maman. S’il en manque, il puisera dans les graisses de réserves d’où l’intérêt que la future maman ait consommé suffisamment d’oméga 3 pour constituer ses réserves.

Conseils nutritionnels

Privilégiez les poissons gras (saumon, sardine, hareng, maquereau, thon) au moins 2 fois par semaine pour un bon apport en DHA et plutôt des poissons sauvages plus riches en oméga 3.

Complétez chaque jour avec des margarines riches en oméga 3 ou 2 cuillères à soupe d’huile de colza, de noix ou de mélange d’huiles.

Pensez aux salades de mâche, au surimi et aux noix pour leur apport en ALA, un autre oméga 3.

Au cours du 3ème trimestre de grossesse, bébé constitue ses tissus adipeux de réserve et donc, ses besoins en DHA augmentent. Il sera alors utile de consommer des poissons gras 3 fois par semaine ou à défaut de prendre des compléments alimentaires.

Evitez les gros poissons prédateurs (espadon, merlin, siki …)pour les risques de contamination au mercure, tout comme les poissons crus (risque de listériose).

ND

Appuyez sur votre index pendant 60 secondes et…

Lorsque nous nous sentons mal, nous nous rendons en général immédiatement chez le médecin ou chez le pharmacien ou encore, nous nous ruons sur notre boîte à pharmacie car un cachet est toujours d’un grand secours. Mais quand vous apprendrez les connexions fascinantes qu’il y a entre vos doigts et vos organes, vous n’hésiterez  pas une seconde à mettre en pratique les méthodes suivantes.

Selon la réflexologie, chaque doigt est associé à une douleur en particulier.

Le pouce

image

Le pouce est relié au coeur et aux poumons. Si vous souffrez de violentes palpitations ou essoufflements  alors frottez votre pouce puis tirez dessus modérément. Le rythme cardiaque se calmera et votre respiration ralentira.

L’index

image

L’index est connecté au gros intestin et à l’estomac. Si vous souffrez de douleurs abdominales ou de constipation, alors appuyez une minute sur l’index, frottez puis tirez modérément sur celui-ci. Vous constaterez très vite une amélioration.

 

Le majeur

image

Le majeur est associé au coeur, à l’intestin grêle et aux systèmes circulatoire et respiratoire. Si vous appuyez puis frottez le majeur lors d’une crise de nausée, durant des étourdissements ou des périodes d’insomnie, alors vous aurez une nette amélioration de ces symptômes.

 

L’annulaire

image

L’annulaire a un impact direct sur votre humeur, donc si vous sentez que la mauvaise humeur vous gagne ou que vous perdez patience, massez ce doigt et vous devriez retrouver une agréable sensation de paix et de détente.

 

Le petit doigt

image

Le petit doigt est associé aux reins, et même si vous avez un mal de tête coriace ou des douleurs musculaires dans le cou, vous pouvez résoudre ces problèmes en faisant un massage et en exerçant une pression prolongée sur ce doigt.

 

image

Les paumes des mains sont connectées au système nerveux. Si vous voulez protéger votre santé et votre condition physique, taper dans ses mains est par exemple recommandé. Cela stimule la circulation et vous vous sentez mieux et plus vivant que jamais après.

 

FF. Source likemag

LE ROOIBOS OU THE ROUGE

 Le rooibos doit son surnom de thé rouge à la couleur qu’il dégage lors de son infusion. Originaire d’Afrique du Sud, il possède de nombreuses propriétés bénéfiques pour la santé que nous vous proposons de découvrir.

Qu’est-ce-que le rooibos ?

Le rooibos est un buisson rougeâtre de la famille des acacias qui pousse exclusivement en Afrique du Sud. On utilise ses fines feuilles en forme d’aiguille et sa tige, coupés en fins morceaux et légèrement fermentés, sous forme d’infusion. Le dosage conseillé est un sachet ou une cuillère à thé par tasse avec une durée d’infusion entre 7 et 10 minutes dans une eau chauffée à 100°C.

On obtient une boisson à la couleur rouge-brun d’où sa dénomination populaire de thé rouge, même si le rooibos ne contient pas de théine, qui peut se consommer froide ou chaude.

En Afrique du Sud, cette boisson nationale peut s’accompagner de lait et de sucre. Dans les pays occidentaux, on ajoute des saveurs fruitées (bergamote, cannelle, vanille, orange, amande, …) ou épicées (épices indiennes, gingembre, clous de girofle, poivre, …).

La présence de tanins donne un goût plus corsé par rapport aux thés traditionnels.

Quelles sont ses vertus ?

Le rooibos est utilisé depuis 3 siècles en Afrique du Sud.

En 1969, la sud-africaine Annetjie Theron découvre les 1ers bienfaits de cette boisson pour soulager les coliques de son bébé. La décennie suivante permet de découvrir comment traiter les allergies cutanées avec le rooibos.

Les recherches scientifiques sur les vertus thérapeutiques du rooibos sont lancées.

Les tentatives de développement de la culture de cette plante sur d’autres territoires se soldant par un échec, l’Afrique du Sud exporte désormais le rooibos vers de nombreux pays (Allemagne, Japon, France, Chine, Angleterre, Corée du Sud, Australie …).

Le rooibos contient des principes actifs efficaces pour faciliter la digestion, réduire la diarrhée et les spasmes intestinaux. Sa richesse en flavonoïdes exerce un effet calmant qui favorise le sommeil en luttant contre les insomnies. Ces mêmes flavonoïdes antioxydants permettent de piéger les radicaux libres et donc de lutter contre le vieillissement des cellules, le déclin cognitif, les risques cardiovasculaires.

Un des composants actifs du rooibos, la quercétine, agit sur les phénomènes allergiques en stimulant la production du cytochrome 450 impliqué dans la métabolisation des allergènes avec, comme conséquence, une amélioration de la réponse allergique.

Sa richesse en zinc permet de renforcer le système immunitaire.

Le rooibos peut également être utilisé en traitement externe comme élément de base des écrans solaires et lotions après-soleil contre les effets néfastes de l’exposition aux rayons UV par son action apaisante et anti-allergénique.

Pour découvrir notre gamme de thés et tisanes premium Sofinature Cliquez ici 

ND.