Ces 4 produits qui transforment votre visage

Ces 4 produits qui transforment votre visage

Avant de reprendre un autre biscuit, ou de boire un autre verre de vin, pensez à la façon dont cela se répercutera sur votre apparence. Grâce à l’observation de votre visage, vous allez comprendre quels sont les aliments que vous  ne devriez peut-être pas aimer autant…

Visage du vin

Outre ses grandes quantités de sucre, le vin contient souvent des pesticides et des sulfites, ce qui provoque la déshydratation. Votre corps perd de l’eau, votre foie est surchargé et votre digestion peut être troublée, en conséquence votre peau sera ridée, rouge et flasque.
À long terme, l’abus d’alcool peut perturber le travail des bactéries intestinales et causer diverses maladies.
Que faire? Arrêter l’ingestion d’alcool pendant au moins 3 semaines. Il s’agit d’un temps suffisant pour récupérer votre peau, puis appliquez la règle de 80/20. Cela signifie que vous vous permettez un verre ou deux dans 20% des cas, tout en les refusant 80% du temps.
1

Visage du lait

Le lait ajouté à votre café ou à une autre boisson, peut affecter sérieusement le teint de votre peau, même si vous n’êtes pas intolérant au lactose. Avec l’âge, nous perdons beaucoup d’enzymes qui métabolisent le lactose et cela provoque des inflammations dans tout le corps, y compris au visage.
Si vous remarquez que votre visage devient gonflé,fatigué et ridée, renoncez à tous les produits laitiers pendant quelques semaines pour y voir la différence dans votre apparence.
2

Visage du sucre

Le sucre affecte non seulement votre poids, mais également votre peau. Il accélère la glycation, le processus dans lequel des molécules de glucose en excès se lient avec le collagène, ce qui occasionne l’endommagement et la rigidité de votre peau. Cela provoque un vieillissement cutané plus rapide (avec l’apparition notamment, des rides) et perturbe la pigmentation de votre peau.
La seule façon de préserver la santé de votre peau, est de réduire le sucre.

4

Visage du gluten

Tous ces symptômes peuvent signifier que votre corps est incapable de métaboliser le gluten, une protéine contenue dans le blé, le seigle, l’avoine, l’orge et dans les boissons à base d’eux (bière, whisky, vodka, etc.).
Vérifiez si vous avez une intolérance au gluten en excluant les produits qui le contiennent, pendant 2-3 semaines et observez votre peau. Si les symptômes persistent après 2 semaines, il s’agit d’un autre type d’ intolérance. Cependant vous devez réduire les glucides et les aliments cuits au four.
3
Pour la beauté et l’entretien de la peau, il existe des compléments alimentaires naturels et efficaces qui vous aideront à retrouver ou maintenir une peau resplendissante…découvrez la gamme peau de notre  laboratoire en cliquant ici
FF
Publicités

Découvrez notre nouvelle gamme gemmothérapie

Découvrez notre nouvelle gamme gemmothérapie

La gemmothérapie est une forme de phytothérapie, médecine par les plantes, qui utilise les tissus embryonnaires des arbres, arbustes et autres plantes : bourgeons, radicelles, jeunes pousses. Le mot « gemmothérapie » vient du latin « gemmae » qui signifie aussi bien « pierre précieuse » que « bourgeon » ; c’est ce dernier terme qui a été retenu pour définir cette forme de phytothérapie. On dit communément que la gemmothérapie, c’est le bien-être grâce aux bourgeons.

Initiée dans les années 50 par le docteur Pol Henry, la gemmothérapie, également appelée « embryothérapie », constitue la forme la plus concentrée de la phytothérapie actuelle. En effet, le bourgeon est la partie de la plante la plus riche en principes actifs, vitamines et minéraux. Il porte en lui tout le potentiel de développement de la future plante.
Par la mise en macération de bourgeons et jeunes pousses dans trois solvants différents simultanément, le Dr Pol Henry a trouvé le moyen d’extraire leurs bienfaits sous forme de macérâts dit « glycérinés ». C’est ainsi que les macérâts-mères glycérinés disposent des vertus biochimiques de l’ensemble des parties de la plante parvenue à maturité (feuilles, fleurs, racines…).
Notre savoir faire
Nos Macérâts Glycérinés Biologiques sont le résultat d’une macération de bourgeons ou de jeunes pousses, d’arbres, d’arbustes ou d’arbrisseaux dans un solvant hydro-alcoolique glycériné biologique. Ces bourgeons sont récoltés par nos cueilleurs au stade de développement le plus approprié à chacun. Les végétaux ne subissent aucun transport ou stockage après la récolte. Ils sont mis en macération sur le lieu de cueillette dans des bonbonnes en verre. Il s’ensuit une longue macération d’une trentaine de jours avec agitation régulière de la préparation. Cette maturation à température ambiante est suivie d’une décantation, d’un pressage des végétaux résiduels et d’une filtration de l’extrait obtenu. Nos préparations sont ensuite stockées en bonbonnes de verre à l’abri de la lumière dans un local tempéré.
Notre gemmothérapie (macérât de bourgeons ou extrait de bourgeons) est proposée sous forme liquide, le dosage est facilité par un flacon compte-goutte. La dose journalière recommandée est de 30 gouttes. Nous préconisons 15 gouttes le matin et 15 gouttes le soir. Il est préférable de les prendre en dehors des repas diluées dans un peu d’eau. Il est important de prendre les produits en conscience. Vous pouvez également associer plusieurs produits à la fois. Pour tous renseignements supplémentaires, veuillez consulter votre médecin, pharmacien ou thérapeute.
La gemmothérapie peut être qualifiée de « phytothérapie globale ». La gemmothérapie Sofinnov utilise les tissus embryonnaires, végétaux en croissance tels que les jeunes pousses, bourgeons ou radicelles mis en macération sur le lieu de cueillette dans un mélange de glycérine bio, d’eau et d’alcool bio. Les tissus embryonnaires offrent une teneur supérieure en composés actifs (hormones, oligo-éléments, vitamines, minéraux) et un spectre d’action plus vaste que chacune des parties de la plante prises isolément. Notre gamme de gemmothérapie Sofinnov s’inspire de la méthode originale du Dr Pol Henry qui préconise la dilution et la dynamisation hahnemannienne.
La dynamisation permet une concentration moindre en résine, protection des bourgeons tout au long de l’hiver, difficilement assimilable par l’organisme. Il est recommandé à travers différentes études d’utiliser les extraits de bourgeons de manière unitaire plutôt qu’en complexe de plusieurs bourgeons.

Les principaux produit de Gemmothérapie

ROMARIN :
Purification . Stimulant et protecteur du système hépatobiliaire. On le dit antiradicalaire et antioxydant majeur. Découvrir

FRAMBOISIER
Féminin C’est le bourgeon de la femme, de la puberté à la ménopause. Il stimule la sécrétion des hormones, peut améliorer les troubles menstruels et adoucir les règles douloureuses. Découvrir

FIGUIER
Stress et digestion . Régulateur du système nerveux, du stress et du sommeil. Il peut être utilisé pour lutter contre la boulimie émotionnelle. Il peut agir sur les symptômes d’origine psycho-affective. Découvrir

CASSISSIER
Immunité et articulation
Le plus grand de draineurs, il peut aider à renforcer les défenses de l’organisme, à lutter contre les allergies et contre la fatigue. Il peut également soulager vos articulations. Découvrir

AUBÉPINE
Stress et sommeil
Le bourgeon d’aubépine agit particulièrement sur le système nerveux et sur le système cardiovasculaire. Son action équilibrante peut diminuer les troubles de sommeil, la fragilité émotionnelle, la tendance à l’angoisse. Découvrir

Démarrez la rentrée en pleine forme !

Démarrez la rentrée en pleine forme !

Avec la rentrée, les fraîcheurs automnales sont de retour, les jours diminuent, le changement de saison fragilise l’organisme qui devient plus sensible aux agressions extérieures, le système immunitaire est plus vulnérable.  Alors, pour renforcer les défenses naturelles et éviter les coups de fatigue, en plus d’adopter une alimentation équilibrée, notre corps a besoin de compléments nutritionnels devenus véritablement indispensables.

La vitamine C aux propriétés antioxydantes, anti-infectieuses, anti-asthéniques et antistress, combat la fatigue physique et intellectuelle, améliore la résistance aux infections en activant les réactions immunitaires.
Les vitamines B, en augmentant le métabolisme énergétique, potentialisent l’action de la vitamine C
et renforcent le système immunitaire.
Le Cuivre, puissant antiseptique, combat les états infectieux, inflammatoires et les viroses.
L’Echinacée et l’Eglantier sont des plantes reconnues pour stimuler les défenses immunitaires et
notamment les infections hivernales.
Les bactéries lactiques rééquilibrent et restaurent la flore intestinale responsable de la production
d’anticorps, cellules impliquées dans la protection de nos défenses naturelles.
La gelée royale apporte en grande quantité vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides aminés. A la fois fortifiante et stimulante, elle renforce le système immunitaire et lutte contre la fatigue.
La Spiruline et notamment, son principe actif, la phycocyanine , possède des propriétés
immunostimulantes, revitalisantes et énergisantes sur l’ensemble de l’organisme.

ND

 

CANCER : LA PISTE METABOLIQUE

CANCER : LA PISTE METABOLIQUE

Pour pouvoir fonctionner normalement, les cellules produisent de l’énergie en utilisant, comme carburant, du sucre (glucose). A l’aide de l’oxygène, 1 molécule de glucose permet la production de 36 molécules d’ATP (l’ATP, molécule présente dans toutes les cellules vivantes, fournit l’énergie nécessaire aux activités cellulaires).On appelle ce processus respiration cellulaire avec, dans ce cas de figure, un rendement énergétique exceptionnel.

Comment se déroule la respiration cellulaire ?

La réaction commence dans la cellule où le glucose est oxydé en 2 molécules d’acide pyruvique (ou pyruvate, acide essentiel à la production d’énergie) grâce à des enzymes spécifiques : c’est la glycolyse.

Ensuite, le processus respiratoire va se dérouler intégralement dans les mitochondries (sortes de « centrales énergétiques » des cellules). Là, au cours des réactions du cycle de Krebs (cycle biologique qui se déroule au sein de chaque cellule de l’organisme, à l’origine de la production d’énergie cellulaire et indispensable au métabolisme des glucides, protéines et lipides), l’acide pyruvique est totalement dégradé en CO2 et en hydrogène pour une production optimale d’énergie, le CO2 créant un milieu acide dans la cellule. Ce milieu acide est très important car il garantit l’intégrité de la cellule, empêche l’ADN de se diviser et donc une multiplication anarchique des cellules.

Que se passe-t-il en cas de cancer ?

Dans le cas du cancer, il y a dysfonctionnement des mitochondries. Le glucose est transformé en acide pyruvique puis en acide lactique qui est excrété hors de la cellule. Puisque l’acide pyruvique ne pénètre pas dans les mitochondries, il n’y a pas de production de CO2 si bien que l’intérieur de la cellule devient basique et l’extérieur acide. La cellule va alors fermenter et produire uniquement 2 molécules d’ATP, donc un rendement énergétique très faible. Pour compenser la faiblesse de ce rendement, les cellules cancéreuses vont consommer beaucoup plus de glucose, grossir, se diviser et envahir les tissus.

Le traitement métabolique

Il repose sur une synergie de 2 nutriments : l’acide alpha lipoïque et l’hydroxycitrate (HCA) qui ne tuent pas les cellules cancéreuses comme les chimiothérapies mais influent directement sur leur métabolisme, semblant même majorer l’efficacité du traitement conventionnel.

L’ACIDE R ALPHA LIPOIQUE

La forme R, forme naturellement présente dans l’organisme de  l’homme (contrairement à la forme S synthétique), offre une meilleure biodisponibilité. L’acide alpha lipoïque est un cofacteur d’une enzyme qui va favoriser le passage du pyruvate vers la mitochondrie et donc empêcher le processus d’accumulation du pyruvate dans la cellule et sa transformation en acide lactique, limitant ainsi le développement des tumeurs cancéreuses.

LE GARCINIA CAMBOGIA est un arbuste cultivé dans le sud-est asiatique et dont l’extrait sec de l’écorce du fruit contient 60% d’HCA. L’HCA inhibe une enzyme favorisant la croissance des tumeurs.

Pour être efficace, la prise d’acide alpha lipoïque doit s’accompagner de celle d’hydroxycitrate car, prise isolément, ces molécules ont peu d’efficacité.

Les conseils d’utilisation sont de 800 mg d’acide alpha lipoïque matin et soir et de 500 mg d’hydroxycitrate matin, midi et soir, soit 2 comprimés matin et soir d’ACIDE R ALPHA LIPOIQUE et 2 comprimés  matin, midi et soir de GARCINIA.

ND

les probiotiques naturels et indispensables pour une nutrition optimale

les probiotiques naturels et indispensables pour une nutrition optimale

Les probiotiques sont des bactéries amies qui ont une action favorable sur notre santé.  Ils servent  à rétablir l’équilibre de la flore intestinale ; ils contribuent au bon fonctionnement du cœur et ont un impact important sur notre cerveau. Les probiotiques, par ailleurs, peuvent participer à la diminution de la graisse abdominale.

La consommation de probiotiques naturels s’avère  plus qu’indispensable, car nous avons tendance à consommer beaucoup de sucres et de céréales raffinées. Ces produits comestibles  entrainant une perturbation de la flore microbienne de l’intestin risque de conduire à de sérieux problèmes de santé.

En plus de prendre des compléments alimentaires à base de probiotiques, comme Lactiphyt ou Flore Protect on peut également en consommer des aliments naturels qui contiennent ces  micro-organismes vivants (bactéries) :

La choucroute

Aliment traditionnel et populaire en France, la choucroute est un probiotique naturel très bénéfique pour les intestins. Riche en acide lactique, elle favorise la régénération des membranes intestinales, constitue un excellent diurétique et agit contre les parasites intestinaux.

La choucroute est aussi riche en vitamine A, C, B, E et K et contient de nombreux minéraux comme le potassium, le calcium, le phosphore, le fer, le zinc et le magnésium. De même, ses antioxydants sont excellents pour la santé oculaire. Pour bénéficier des bienfaits de la choucroute, il faut qu’elle soit la plus naturelle possible.

Les  boissons à base de champignons : exemple le Kombucha

Une boisson fermentée à partir de bactéries et de levures. D’origine Russe, on le prépare traditionnellement avec du thé vert ou du thé noir sucré. Riche en probiotique, le Kombucha est réputé pour soigner les problèmes de digestion et de nombreux autres maux (insomnie, arthrite, fatigue…).

Les olives

Les olives sont également des aliments lactofermentés. Voilà pourquoi elles contiennent des probiotiques.

Les microalgues

Il s’agit de plantes super-alimentaires présente dans les océans.  Ces probiotiques ont montré une augmentation de la quantité de bifidobactéries et de lactobacilles dans le tractus intestinal.

Les concombres

Il est prouver  que le concombre est un excellent aliment avec une contenance riche en probiotiques.

Les produits à base de soja comme le Tempeh

Un excellent substitut pour la viande, le tempeh est riche en probiotique et est fait à base de grains de soja. Riche en vitamine B12, cette nourriture végétarienne peut être sautée, cuite ou émiettée dans des salades. Si elle est préparée correctement, le tempeh est également faible en sel, le rendant un choix idéal pour ceux qui ont un régime alimentaire faible en sodium.

Le vinaigre de pomme :

Partout dans le monde, les bienfaits du vinaigre du cidre de pomme sont connus. Il est ainsi utilisé en cuisine, en cosmétique et même pour désinfecter.  La version brute, non filtrée et non pasteurisée du vinaigre de cidre est riche en probiotiques. Il améliore les troubles digestifs, favorise une peau saine et a des vertus anti-inflammatoires.

SG

SOULAGER LES DOULEURS AVEC LES AIMANTS

SOULAGER LES DOULEURS AVEC LES AIMANTS

Douleurs musculaires et articulaires (traumatismes, arthrite, arthrose, rhumatismes …), mal de dos, migraine … peuvent être soulagés par les aimants et présentent une alternative intéressante et sans effets secondaires aux anti-inflammatoires et antalgiques.

Comment ça marche ?

L’application d’aimants, ou magnétothérapie, date de l’Antiquité. Cette technique se base sur le fait que certaines maladies proviennent d’un déséquilibre des champs magnétiques du corps qui va dérégler son fonctionnement biologique.

En posant les aimants sur la zone douloureuse, la puissance magnétique active la circulation sanguine, le champ magnétique se diffuse dans le corps et interrompt le signal de la douleur entre un organe et le cerveau.

Comment les utiliser ?

Vous pouvez en mettre autant que vous le souhaitez, à condition de les utiliser par paire parce qu’ils sont constitués d’un pôle nord et d’un pôle sud, chaque pôle étant nécessaire pour créer un « pont » magnétique qui soulage la douleur.

Pour les appliquer, posez un pôle nord sur le point douloureux et un pôle sud juste en face de l’autre, environ à 5 ou 6 cm, et maintenez-les à l’aide d’un sparadrap. Il existe également, dans des boutiques spécialisées, des genouillères, protège poignets ou tibia, ceintures, qui contiennent directement des aimants.

Gardez-les au minimum 3 jours et bougez pour faire travailler les articulations et stimuler la circulation sanguine.

Comment les choisir et les entretenir ?

Les aimants sont disponibles en pharmacie, dans certains magasins bio et dans les boutiques spécialisées en magnétothérapie.

Leur efficacité dépend de leur qualité, c’est-à-dire de leur puissance, appelée rémanence. L’unité de mesure est le Gauss. Les meilleurs sont les aimants néodymes (12 200 Gauss), les moins puissants, les ferrites (3000 à 3500 Gauss).

Plus la zone de la douleur est étendue, plus il est conseillé d’utiliser de gros aimants (15 à 25 mm de diamètre) plutôt que d’en mettre plusieurs.

Vous pouvez garder vos aimants à vie, quelle que soit la fréquence d’utilisation, car leur qualité ne s’altère pas avec le temps.

Nettoyez-les avec de l’eau savonneuse et gardez-les dans un endroit sec, idéalement dans leur boîte d’origine.

ND

 

Allergies saisonnières : Il est temps de démarrer votre traitement naturel

Allergies saisonnières : Il est temps de démarrer votre traitement naturel

La réaction allergique correspond à une réponse anormale et excessive du système immunitaire envers des substances normalement inoffensives pour l’organisme, que l’on respire, avale ou touche. Cette réaction résulte d’un contact avec une substance étrangère à l’organisme, appelée allergène, considérée à tort comme dangereuse pour nos cellules. L’organisme va alors fabriquer trop d’anticorps, les immunoglobulines IgE , responsables du déclenchement des réactions d’hypersensibilité.

Les facteurs les plus courants sont : les aliments, les acariens, les animaux, le pollen, les moisissures, le latex.

Les manifestations allergiques regroupent principalement : eczéma, urticaire, rhinite allergique, asthme, conjonctivite, œdème de Quincke, réactions aux venins après piqûre d’insectes (guêpe, abeille …).

Les allergies saisonnières

Le nombre de cas d’allergies saisonnières a augmenté de façon considérable durant ces 20 dernières années. Aujourd’hui, près d’un Français sur 5 est touché et notamment, les jeunes et les enfants. De plus, en raison du réchauffement climatique, la période de pollinisation s’est allongée et s’étend maintenant de janvier à octobre, d’où le nombre croissant de personnes allergiques dans le Monde.

Avec l’arrivée du printemps, la concentration de pollens dans l’air que nous respirons augmente et provoque des crises d’allergie chez les personnes sensibles qui se traduisent par des phénomènes de nez qui coule, éternuements à répétition, maux de gorge, conjonctivite, paupières gonflées, yeux qui grattent, démangeaisons…

L’aggravation subite de ces symptômes peut entraîner une inflammation  des voies respiratoires d’où des difficultés à respirer, une toux ou des sifflements et peut évoluer vers une forme d’asthme.

Les symptômes persisteront aussi longtemps que durera l’exposition à l’allergène, d’où la nécessité d’identifier l’allergène responsable et de s’en écarter. Le pollen se glisse facilement dans les cheveux, les poils et les vêtements. Il est donc nécessaire de se doucher et de changer de vêtements très fréquemment, de se laver les mains 3 à 4 fois par jour pour éviter de déposer du pollen près de vos yeux ou de votre nez. En période de pollinisation, aérez votre chambre tard le soir, faites sécher vos draps à l’intérieur plutôt qu’en extérieur, évitez d’ouvrir vos fenêtres en journée.

Solutions naturelles pour traiter l’allergie

Si la suppression de l’exposition à l’allergène est nécessaire pour éviter la récidive de la réaction allergique, un apport en compléments naturels peut aider à calmer les symptômes.

la quercétine est un pigment végétal naturel aux propriétés antihistaminiques et anti-inflammatoires. Particulièrement présente dans les câpres et la livèche, elle se révèle très efficace pour diminuer les réactions allergiques.

le cassis stimule les défenses naturelles de l’organisme et exerce une action anti-allergique.

le frêne possède des propriétés diurétiques et anti-inflammatoires d’où son intérêt dans la prise en charge des phénomènes allergiques.

le cumin noir contient un principe actif qui augmente les défenses immunitaires et exerce une action contre l’asthme et les allergies (pollen, poussières) en stabilisant la production des IgE responsables du déclenchement des réactions d’hypersensibilité.

la vitamine C stimule les défenses de l’organisme. Elle atténue les effets allergènes sur notre système immunitaire. De plus, l’association avec de la quercétine potentialise l’action de la vitamine C dans l’organisme en augmentant son absorption et en retardant son élimination : elles se protègent et se régénèrent ainsi mutuellement.