COMMENT PRENDRE SOIN DE NOS OS, NOS CARTILAGES ET NOS DENTS ?

COMMENT PRENDRE SOIN DE NOS OS, NOS CARTILAGES ET NOS DENTS ?

Les maladies articulaires et osseuses représentent, en moyenne, 50% des pathologies chroniques chez les plus de 55 ans. Parmi les plus courantes, l’ostéoporose, l’arthrose et les maladies parodontales impactent de plus en plus de personnes, créant une situation de handicap qui va aller en s’aggravant avec l’allongement de l’espérance de vie.

Les femmes sont particulièrement affectées par l’ostéoporose : 1 femme sur 3 est concernée suite à la ménopause, la chute des hormones induisant une perte de la masse osseuse. Cette fragilité osseuse conduit à un risque de fractures exponentielles. La prise de certains médicaments (ex : corticoïdes), la consommation chronique d’alcool, une alimentation pauvre en nutriments d’intérêts, une carence en vitamine D ou encore certaines maladies endocriniennes ou du foie sont autant de facteurs qui peuvent, eux aussi, conduire à l’apparition d’ostéoporose aussi bien chez les femmes que chez les hommes.
L’arthrose touche entre 9 et 10 millions de Français. Elle se caractérise par une dégradation progressive du cartilage ainsi qu’une diminution de la mobilité articulaire. Cette maladie dégénérative affecte principalement les hanches, les genoux et les doigts, provoquant des douleurs qui s’expriment plus fortement au cours de poussées inflammatoires. Des facteurs aggravent cette situation ou favorise son apparition plus précocement comme la pratique de certains sports (jogging, sports de combats, tennis…), le surpoids ou encore des facteurs génétiques. D’autre part, les os et tissus de soutien sur lesquels sont ancrés les dents peuvent eux aussi être affectés par des maladies dites parodontales (gingivite et parodontites). Celles-ci peuvent aboutir à un déchaussement et une perte de la dent et entraîner des conséquences dramatiques avec de problèmes d’alimentation, de communication, sans compter les coûts importants inhérents à la restauration de la sphère buccale. Une bonne hygiène bucco-dentaire est indispensable,d’autant plus que certains facteurs génétiques ou la présence d’autres maladies peuvent nous rendre plus vulnérables (diabète, cancer, VIH…).

Certaines substances, minéraux, vitamines, oligo-éléments et plantes reconnues permettent de préserver notre capital osseux et renforcer nos articulations :

La nacre provenant de la coquille d’un mollusque nacrier, la nacre possède une structure comparable à celle de l’os humain. Elle est composée de Calcium marin (l’Aragonite) associé à de nombreux oligo-éléments et protéines hautement biodisponibles.

La vitamine D est souvent déficitaire chez la personne âgée et la femme ménopausée. Cette vitamine du soleil favorise l’absorption du Calcium d’où une diminution du risque de fractures et une augmentation de la densité osseuse. La Reine des prés est riche en composés phénoliques dont l’acide salicylique, la molécule active de l’aspirine. Elle est aussi source de vitamines et minéraux comme le Calcium et la vitamine C.
Le Chrysanthellum est une plante riche en flavonoïdes originaire d’Amérique du Sud et d’Afrique. Elle favorise la circulation et est utilisée en médecine traditionnelle pour ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.
L’Harpagophytum est mieux connu sous le nom de Griffe du diable en raison de ses fruits aux épines crochues.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime“cliniquement prouvé” l’usage de l’Harpagophytum “dans le traitement des douleurs liées aux rhumatismes”, en particulier dans l’inflammation chronique d’une articulation, l’arthrose et la lombalgie.

CONSEILS PRATIQUES AU QUOTIDIEN :
Mobilisez vos articulations (marche, vélo, yoga…),
Perdez quelques kilos,
Adoptez une alimentation variée et équilibrée (Calcium, antioxydants, oméga 3),
Exposez-vous au soleil 5 à 30 minutes par jour, 2 fois par semaine,
Limitez votre consommation de café, d’alcool, de tabac,
Veillez à une bonne hygiène buccodentaire au quotidien.

Bio Aragonite, Ostéotabs, Gingiphyt: Entretien avec Evelyne Lopez

Rencontre avec le professeur Evelyne Lopez qui évoque les incroyables vertus de la nacre et de son utilisation dans nos produits Bio aragonite, Ostéotabs et Gingiphyt. La nacre possède une structure et une composition très proches de celles de l’os humain. Elle contient contient du carbonate de Calcium biodisponible (Aragonite), du collagène, des acides aminés et des minéraux . La nacre régénère les tissus gingivaux, elle permet de rééquilibrer et renforcer la trame organique et minérale de l’os, de stimuler les cellules osseuses et diminuer l’inflammation et la douleur en cas d’arthrose notamment.

BIO ARAGONITE , OSTéO TABS , GINGIPHYT from sofibio on Vimeo.

 

IL NE SAIT PAS ENCORE PARLER MAIS IL TOUSSE DÉJÀ TRÈS BIEN.

Tel est le slogan d’une étude récente publiée en septembre 2015 réalisée par les
chercheurs de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) qui révèle que l’exposition à la fumée de tabac pendant la période pré et postnatale est associée à une augmentation des troubles émotionnels détectés plus tard chez les enfants.

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs se sont intéressés à un groupe de 5200 enfants scolarisés à l’école primaire, en collaboration avec des hôpitaux de 6 villes françaises (Bordeaux, Clermont-Ferrand, Créteil, Marseille, Reims et Strasbourg).

Les parents des enfants concernés ont rempli un questionnaire spécialisé, le SDQ (Strengths and Difficulties Questionnaire : questionnaire points forts et difficultés) indiquant, entre autre, si l’enfant avait été exposé au tabac jusqu’à l’âge d’un an.

Les résultats révèlent que les enfants exposés à la fumée du tabac durant la période pré et postnatale présentaient plus tard des troubles du comportement, sur le plan émotionnel (enfant peureux, instable …) et de la conduite (bagarreur, colérique …).

L’exposition au tabac pendant la grossesse et après la naissance doublerait le risque de troubles du comportement chez les enfants scolarisés en primaire, âgés en moyenne de 10 ans, la nicotine contenue dans la fumée de tabac pouvant avoir un effet neurotoxique sur le cerveau.

Autres méfaits du tabagisme passif sur l’enfant

La fumée de tabac favorise l’asthme chez l’enfant lorsque son entourage  familial fume à la maison. La plus grande vulnérabilité des enfants face aux adultes au tabagisme passif s’explique du fait que leurs poumons sont plus petits et leur système immunitaire bien moins développé que chez l’adulte. Ils respirent plus vite, inhalent donc plus de substances chimiques et leurs défenses naturelles étant moindres que celles d’un adulte, ils s’intoxiquent davantage.

Le risque de mort subite du nourrisson est doublé lorsque la mère fume et augmente en fonction du nombre de fumeurs dans la maison, du nombre de cigarettes fumées et du temps d’exposition.

Mais les dangers interviennent également avant la naissance de l’enfant : le tabagisme passif est responsable de risques de fausses couches, de naissances prématurées, d’un retard de croissance intra-utérine et de petit poids à la naissance.

Autant de raisons pour vous arrêter de fumer, pour votre propre santé, celle de vos enfants et celle de vos proches.

Automne 2015 : et si on décidait d’être heureux ?

Les feuilles qui tombent, les jours qui raccourcissent, les températures qui rafraîchissent… Pour beaucoup, le début de l’automne apparaît comme étant  une période stressante voire déprimante.

Voici quelques astuces toutes simples pour faire face aux tensions quotidiennes.

1) Apprenez à sourire

Savez-vous qu’un petit sourire, même si personne n’est là pour le voir, peut permettre de retrouver son calme et un certain bien-être ?

Dans le contexte social ou professionnel, sourire est un bon moyen pour réduire votre propre stress mais aussi de mettre à l’aise ceux qui vous entourent et ainsi de réduire les tensions lors de situations difficiles. Bénéfice double si vous arrivez à faire sourire votre entourage !…

2) Apprenez à respirer

Adoptez la respiration abdominale. Pour cela, inspirez profondément, ouvrez grand votre diaphragme et gonflez votre ventre. Bloquez votre respiration quelques secondes puis rentrez votre ventre en expulsant l’air au maximum. Restez ainsi quelques instants et recommencez une dizaine de fois.

Cette respiration profonde permet de mieux oxygéner ses poumons et donc son sang, entraînant ainsi une sensation de calme et de sérénité.

Bien maîtrisée, cette technique de respiration permet ponctuellement de faire face à une situation de stress et de tension extrême afin de retrouver rapidement son self-control.

3) Limitez votre consommation de café

S’il est vrai que le café est un stimulant permettant de faire face à tout le travail qui vous attend, sa consommation excessive peut être néfaste et accroître votre stress.

Essayez de le remplacer par une boisson chaude détoxifiante ou relaxante
(citron, menthe, basilic, thym, anis …).

4) Apprenez à bien vous asseoir

Une bonne  posture, le dos bien droit sur son siège lorsque l’on travaille assis, permet à la fois de bien respirer et donc d’éviter les maux de tête provoqués par le manque d’oxygène mais aussi de faire travailler les muscles de son centre et de limiter les maux de dos si on a tendance à s’enfoncer dans son siège.

5) Pratiquez une activité physique

Même si vous n’êtes pas sportif, marcher quelques heures par semaine, prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, éviter de sortir systématiquement la voiture pour de courtes distances, permet d’oxygéner aussi bien votre corps que vos neurones et de réduire votre stress physique et mental !

Et si vous optiez pour la gymnastique douce ? Yoga, Qi Gong, Pilate … il existe de nombreuses pratiques différentes adaptées à chacun. Avant de choisir celle qui vous convient, consultez votre médecin qui saura vous aiguiller dans votre choix.

Les bénéfices de cette gymnastique ? Aider à retrouver un équilibre physique et spirituel permettant une relâche du mental et des muscles, apporter force et souplesse du corps et de l’esprit.

LES BIENFAITS D’UN REVEIL NATUREL

Vous en avez assez d’être réveillé par une sonnerie tonitruante ou lancinante qui vous surprend en plein sommeil … au risque de vous mettre de mauvaise humeur, de vous sentir déprimé, fatigué et de vous traîner toute la matinée ?

Pourquoi ne pas choisir un réveil naturel basé sur la montée progressive de la
lumière ?

C’est ce que proposent les simulateurs d’aube avec une promesse d’un réveil en douceur, de bonne humeur et en pleine forme !

Comment ça marche ?

Le simulateur d’aube ressemble à une lampe de chevet qui reproduit artificiellement le lever du soleil. Il émet une lumière orangée, identique à celle du soleil lorsqu’il se lève, dont l’intensité augmente doucement jusqu’au réveil.

La lumière émise, en traversant les paupières closes, agit sur la rétine dont les cellules photosensibles vont transmettre au cerveau l’arrêt de la production de l’hormone du sommeil (la mélatonine), l’accélération des rythmes biologiques, l’augmentation de la température du corps et la stimulation de la sécrétion de cortisol, une hormone anti-stress. Le simulateur d’aube permet ainsi à l’organisme de passer de la phase sommeil à la phase active de façon naturelle et non agressive comme celle d’un réveille-matin.

Pour être efficace, le simulateur d’aube doit être programmé pour que la lumière
commence à se déclencher 20 à 30 minutes avant l’heure à laquelle vous souhaitez vous lever et atteindre une luminosité minimum de 250 lux, afin d’obtenir un réveil optimal.

Ensuite, il convient de le placer sur votre table de chevet, tourné de votre côté et assez proche du bord du lit.

Simulateur d’aube ou lampe de luminothérapie ?

Les simulateurs d’aube et les lampes de luminothérapie ont un effet complémentaire.

Les 1ers permettent un réveil en douceur en faisant baisser progressivement le taux de mélatonine et en augmentant la sécrétion de cortisol.

Les 2ndes délivrent une luminosité très intense pour booster le taux de cortisol afin de faire le plein d’énergie et éviter déprime et dépression.

Quels sont ses effets thérapeutique ?

Le simulateur d’aube permet de recaler l’horloge biologique et de la resynchroniser.

Il permet également d’aborder les journées plus sereinement, de manière moins stressée puisqu’il réveille chaque matin en douceur.

A long terme, il s’inscrit dans un traitement thérapeutique de la dépression saisonnière causée par la baisse de luminosité lors du passage à l’hiver mais convient également à toute personne stressée, qui a du mal à s’endormir ou se réveiller. Il est aussi recommandé aux personnes dont l’horloge biologique est déréglée en raison d’un décalage horaire (jet-lag) ou d’un changement de saison.

Bien manger pour bien dormir.

Un bon sommeil nécessite de respecter quelques règles d’hygiène de vie (se coucher à une heure régulière, au calme, dans une pièce suffisamment fraîche) mais aussi quelques précautions alimentaires faciles à suivre pour aider à passer une meilleure nuit.

Voici quelques conseils de base pour améliorer la qualité de votre sommeil :

I – A EVITER

– les excitants (thé, café, boissons à base de cola) dès l’après-midi car ils contiennent de la caféine qui stimule le système nerveux et ce, avec un effet  durant plusieurs heures. De même, le chocolat, s’il est consommé en grande quantité, peut empêcher le sommeil  (présence de théobromine proche de la caféine).

– se coucher à jeun sous peine d’être réveillé par des crampes d’estomac ou une fringale !

– manger trop copieusement ou trop tard car le sommeil nécessite une température interne relativement basse et la digestion augmente la température corporelle. Mieux vaut donc dîner léger et se coucher au moins 1h ou 1h30 après le repas. Rayer du repas du soir les fritures, les feuilletés, les champignons, les tripes, les fromages forts, la fondue … et plus généralement les plats trop riches ou de digestion laborieuse qui alourdissent
l’estomac  et provoquent des réveils nocturnes.

– les aliments riches en protéines, comme la viande, car ils augmentent la vigilance et donc empêchent le sommeil.

– l’alcool, « faux ami » du sommeil car, s’il facilite dans un 1er temps l’endormissement, il entraîne ensuite des troubles quelques heures plus tard tels que sommeil léger, réveils nocturnes, cauchemars et même apnée du sommeil.

II – A PRIVILEGIER

– les aliments riches en amidon (pâte, riz, pomme de terre, pain …) et les aliments sucrés (notamment le miel) qui favoriseraient le sommeil en augmentant le taux de glucose dans le sang et la production de sérotonine, un neuromédiateur aux propriétés sédatives.

– le lait chaud sucré avant de s’endormir car il facilite le sommeil grâce à la présence de tryptophane, un acide aminé abondant dans les protéines du lait, aux propriétés apaisantes. L’ajout de sucre potentialiserait encore son efficacité.

– les tisanes aux plantes sédatives car elles favorisent la détente et l’endormissement. Parmi les plus réputées : le tilleul, la verveine, la fleur d’oranger, la camomille, la passiflore ou la mélisse. De plus, instaurer quotidiennement dans une ambiance relaxante le rituel de la tisane du soir, crée un état propice au sommeil.

Pour découvrir Dormispray notre nouveau produit qui vous aide à lutter contre les troubles du sommeil cliquez ici

Bienvenue !

Bienvenue sur le blog officiel de Sofinnov dédié à la santé, au bien-être, à la phytothérapie et à la micro-nutrition.

Aujourd’hui, les nécessités économiques ont favorisé l’agriculture intensive qui a entraîné dans son sillage bon nombre  de mauvaises habitudes: aliments raffinés, préservés, synthétiques, pressage des huiles à chaud…Tous les additifs industriels rendent nos aliments vides de leurs substances nutritives. Ces carences en micro-nutriments, essentiels pour le bon fonctionnement de notre organisme, sont responsables de toute une série de maladie : fatigue chronique, spasmophilie et tétanie, dépression, troubles digestifs, constipation, stress, syndrome prémenstruel, allergies, migraines, infections à répétition…

Sofinnov, expert dans le secteur de la phytothérapie et de la micronutrition, s’est engagé depuis 1987,  à combler ces carences dont nous sommes victimes. Nous proposons des compléments alimentaires de qualités présentant des taux de concentration en principes actifs optimum. Nos produits, homologués, répondent aux normes européennes les plus pointues:

  • Ils sont issus de plantes non-OGM.
  • Ne contiennent aucun principe actif toxique.
  • Ne renferment aucun germe ou bactérie potentiellement pathogènes.
  • Ne contiennent ni métaux lourds ni résidus éventuels de pesticides.

Nous travaillons en collaboration permanente avec la communauté scientifique et sommes fiers de compter sur prés de 4000 praticiens de santé qui prescrivent nos compléments, gage de leur qualité.
Afin d’accompagner de vous accompagner au mieux, nous avons élaboré plus de 80 produits répartis dans 14 gammes différentes dans le domaine de la santé, la prévention, le confort, le bien-être et la performance sportive.

A travers ce blog, nous souhaitons partager nos conseils, nos découvertes, nos astuces, nos expériences…plus globalement, toute information utile permettant d’améliorer votre bien-être .