PRÉVENIR LA GASTRO-ENTÉRITE DE FAÇON
NATURELLE…

Comme dans la plupart des pays européens, la France est touchée chaque année par une épidémie de gastro-entérite qui s’invite jusqu’à la fin janvier.

Souvent due à un virus (le rotavirus), elle peut également être provoquée par des bactéries, telles la salmonelle.

Elle provoque diarrhées, vomissements, douleurs au ventre, nausées, pendant 2 à 3 jours chez la plupart des malades et peut être associée à des maux de tête, des courbatures, de la fièvre et de la fatigue.

Généralement sans danger, elle peut néanmoins être plus grave chez les sujets fragiles tels les enfants et les personnes âgées et provoquer des déshydratations intenses et une infection intestinale.

On attrape la gastro-entérite en mangeant des aliments contaminés, en buvant de l’eau souillée mais également par contact direct avec les malades.

Pour éviter d’être infecté, quelques mesures hygiéno-diététiques s’imposent :

– Lavez-vous les mains avec du savon (ou une solution hydro-alcoolique) le plus souvent et le plus soigneusement possible et ne partagez pas les verres d’eau et les couverts à table.

– Lors de la préparation des repas, en particulier en collectivité, respectez des règles d’hygiène strictes : lavage des mains, port de gants à usage unique. Écartez bien évidemment toute personne malade de l’élaboration des repas.

Dès les premiers symptômes, réagissez !

– Buvez beaucoup (au moins 2 litres par jour) pour éviter la déshydratation, de préférence des eaux plates riches en sodium, des bouillons de légumes salés, des tisanes sucrées, afin de compenser la perte en sels minéraux due aux vomissements et à la diarrhée.

– Dès que le transit se calme, que vous pouvez commencer à vous alimenter, faites plusieurs petits repas dans la journée et choisissez de préférence du poisson cuit à la vapeur, de la viande grillée sans gras, du riz bien cuit, des pâtes, des carottes cuites, des fromages à pâte cuite, des yaourts, de la compote de pomme, de la banane bien mûre, des
biscottes tartinées de miel ou de gelée de fruits.

– Evitez les aliments riches en fibres qui vont stimuler le transit intestinal (pain complet, riz complet, céréales complètes, fruits et légumes crus, légumineuses).

Pensez aux solutions naturelles pour retrouver la forme :

L’huile de pépins de pamplemousse  (EPP),
antibiotique naturel, pour réduire l’intensité et la durée de la diarrhée,
prévenir les infections bactériennes, sans affaiblir le système immunitaire.

La chlorophylle (CHLOROPHYLLUM)
pour réguler la fermentation intestinale (diminution des gaz), protéger et
restaurer la muqueuse intestinale.

les probiotiques (LACTIPHYT)
pour restaurer la flore intestinale, protéger le tube digestif contre
les infections et les germes pathogènes.

Publicité