Futures mamans : misez sur les Omega 3 !

Futures mamans : misez sur les Omega 3 !

Alliés indispensables pour notre santé, et notamment pour préserver le système cardiovasculaire, les oméga 3 sont essentiels lors de la grossesse et ce, pour de nombreuses raisons.

Petit tour d’horizon.

Pour la maman

Tout adulte a besoin d’oméga 3 … et la future maman plus encore !

Toutes les études sont unanimes : les oméga 3 sont bénéfiques pour le moral. Une carence chez la femme enceinte pourrait favoriser le « baby-blues », cette déprime post-natale tant redoutée.

De plus, la consommation quotidienne d’oméga 3 permettrait d’augmenter la durée de la grossesse de 6 jours en moyenne, d’où son intérêt pour les grossesses à risque afin d’éviter les naissances prématurées.

Pour le futur bébé

La mise en place du système nerveux du fœtus commence au milieu de la 3ème semaine du développement de l’œuf fécondé. Plusieurs dizaines de milliards de cellules sont produites en quelques mois. Or, les acides gras oméga 3, notamment le DHA appelé aussi « acide cervonique » et oméga 6 sont indispensables à la formation des neurones. Ils participent également au transport du glucose dans le cerveau.

Durant les 3 derniers mois de grossesse, le cerveau du nourrisson augmente de 3 à 5 fois.

Le DHA est le principal carburant cérébral du fœtus. A la naissance, le cerveau du bébé pèse environ  300 g et se constitue à 60% de lipides ! Cela explique pourquoi les aliments riches en oméga 3 sont indispensables au développement psychomoteur du bébé, de son système nerveux et de sa vision.

De plus, le DHA favoriserait l’apprentissage et la consommation d’oméga 3 durant la grossesse serait bénéfique pour le quotient intellectuel de l’enfant.

Idéalement, la future maman devrait commencer à augmenter sa consommation en oméga 3 avant même la conception du bébé car le fœtus se nourrit des graisses avalées par la maman. S’il en manque, il puisera dans les graisses de réserves d’où l’intérêt que la future maman ait consommé suffisamment d’oméga 3 pour constituer ses réserves.

Conseils nutritionnels

Privilégiez les poissons gras (saumon, sardine, hareng, maquereau, thon) au moins 2 fois par semaine pour un bon apport en DHA et plutôt des poissons sauvages plus riches en oméga 3.

Complétez chaque jour avec des margarines riches en oméga 3 ou 2 cuillères à soupe d’huile de colza, de noix ou de mélange d’huiles.

Pensez aux salades de mâche, au surimi et aux noix pour leur apport en ALA, un autre oméga 3.

Au cours du 3ème trimestre de grossesse, bébé constitue ses tissus adipeux de réserve et donc, ses besoins en DHA augmentent. Il sera alors utile de consommer des poissons gras 3 fois par semaine ou à défaut de prendre des compléments alimentaires.

Evitez les gros poissons prédateurs (espadon, merlin, siki …)pour les risques de contamination au mercure, tout comme les poissons crus (risque de listériose).

ND

Publicité