Pourquoi la sieste est-elle indispensable ?

Pourquoi la sieste est-elle indispensable ?

Tradition incontournable dans les pays chauds, la sieste reste très peu pratiquée dans les pays plus au nord souvent par manque de temps ou de préjugés. Pourtant, de récentes études prouvent que ce court moment de repos présente de nombreux avantages pour notre santé.

 1 Une solution à l’insomnie

Nuits trop courtes, troubles du sommeil, insomnies … touchent de plus en plus de personnes. S’ensuivent de nombreux effets négatifs tels le stress, les sautes d’humeur, le manque de concentration, la fatigue. Une courte sieste de 10 minutes permettrait de rattraper le sommeil perdu et d’éviter tous les désagréments qui en découlent.

10 minutes : la durée idéale

10 minutes de sieste suffiraient pour recharger notre organisme, améliorer nos capacités cognitives, nous redonner du tonus, réduire le stress, la fatigue et accroître la vigilance le tout sans le risque de somnolence post-réveil que peuvent provoquer des siestes plus longues (plus de 30 minutes).

2 Un besoin biologique

De nombreuses recherches ont démontré que la sieste est une composante de notre rythme biologique. Entre 14 h et 15 h, beaucoup sont ceux qui ressentent une forte somnolence avec une baisse de la vigilance, aussi bien chez les personnes qui manquent de sommeil que chez celles bien reposées, sans que la digestion soit mise en cause car ceux qui ne mangent pas le midi ne sont pas épargnés.

3 Une source d’énergie

La sieste permet d’augmenter les performances cognitives et psychomotrices. Elle améliore la mémoire, consolide les apprentissages et réduit le stress. Les personnes qui s’y adonnent sont en général plus dynamiques et créatives en début d’après-midi que celles qui ne la pratiquent pas.Beaucoup de grandes entreprises ont d’ailleurs adopté cette pratique pour leurs employés.Atout supplémentaire : les personnes ayant un horaire très chargé peuvent regagner 1 à 2 heures de sommeil grâce à 10 minutes de sieste quotidienne.

4 Bénéfique pour les personnes âgées

Avec l’âge, le nombre d’heures de sommeil nocturne tend à diminuer. S’ensuivent fatigue, manque d’entrain, troubles de la mémoire et de l’humeur. Une sieste d’au moins 30 minutes permet de rééquilibrer le temps de sommeil des personnes âgées et de favoriser leur bien-être.

Publicité

Bien manger pour bien dormir.

Un bon sommeil nécessite de respecter quelques règles d’hygiène de vie (se coucher à une heure régulière, au calme, dans une pièce suffisamment fraîche) mais aussi quelques précautions alimentaires faciles à suivre pour aider à passer une meilleure nuit.

Voici quelques conseils de base pour améliorer la qualité de votre sommeil :

I – A EVITER

– les excitants (thé, café, boissons à base de cola) dès l’après-midi car ils contiennent de la caféine qui stimule le système nerveux et ce, avec un effet  durant plusieurs heures. De même, le chocolat, s’il est consommé en grande quantité, peut empêcher le sommeil  (présence de théobromine proche de la caféine).

– se coucher à jeun sous peine d’être réveillé par des crampes d’estomac ou une fringale !

– manger trop copieusement ou trop tard car le sommeil nécessite une température interne relativement basse et la digestion augmente la température corporelle. Mieux vaut donc dîner léger et se coucher au moins 1h ou 1h30 après le repas. Rayer du repas du soir les fritures, les feuilletés, les champignons, les tripes, les fromages forts, la fondue … et plus généralement les plats trop riches ou de digestion laborieuse qui alourdissent
l’estomac  et provoquent des réveils nocturnes.

– les aliments riches en protéines, comme la viande, car ils augmentent la vigilance et donc empêchent le sommeil.

– l’alcool, « faux ami » du sommeil car, s’il facilite dans un 1er temps l’endormissement, il entraîne ensuite des troubles quelques heures plus tard tels que sommeil léger, réveils nocturnes, cauchemars et même apnée du sommeil.

II – A PRIVILEGIER

– les aliments riches en amidon (pâte, riz, pomme de terre, pain …) et les aliments sucrés (notamment le miel) qui favoriseraient le sommeil en augmentant le taux de glucose dans le sang et la production de sérotonine, un neuromédiateur aux propriétés sédatives.

– le lait chaud sucré avant de s’endormir car il facilite le sommeil grâce à la présence de tryptophane, un acide aminé abondant dans les protéines du lait, aux propriétés apaisantes. L’ajout de sucre potentialiserait encore son efficacité.

– les tisanes aux plantes sédatives car elles favorisent la détente et l’endormissement. Parmi les plus réputées : le tilleul, la verveine, la fleur d’oranger, la camomille, la passiflore ou la mélisse. De plus, instaurer quotidiennement dans une ambiance relaxante le rituel de la tisane du soir, crée un état propice au sommeil.

Pour découvrir Dormispray notre nouveau produit qui vous aide à lutter contre les troubles du sommeil cliquez ici