LES CAPACITES INSOUPCONNEES DU CERVEAU

LES CAPACITES INSOUPCONNEES DU CERVEAU

Notre cerveau fonctionne grâce aux milliards de neurones qui le composent et par le réseau de connexions entre ces neurones. Son bon fonctionnement dépend d’un nombre suffisant de neurones et de la qualité de ces connexions.
Cependant, des troubles, lésions ou pathologies telles la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, la détérioration cognitive, peuvent altérer le fonctionnement normal du cerveau.
Pendant longtemps, on a cru que les cellules nerveuses ne pouvaient se régénérer. Or, de récentes études ont permis de découvrir que, non seulement, le cerveau était capable de se régénérer mais aussi de se transformer et d’évoluer tout au long de sa vie :
– en créant de nouveau neurones,
– en stimulant la transmission de l’influx nerveux,
– en permettant la création de nouvelles connexions entre les neurones.

Comment entretenir et préserver le bon fonctionnement de notre cerveau ?

Un bon sommeil
Le manque de sommeil réduit le développement de nouvelles connexions entre les cellules nerveuses avec, pour conséquence, des difficultés de mémorisation, de concentration et d’apprentissage.

L’exercice et l’alimentation
L’exercice et/ou l’entraînement, une alimentation équilibrée, sont reconnus pour favoriser les fonctions cognitives. Parmi les aliments à privilégier, ceux riches en oméga 3 (hareng, sardine, maquereau, huile de lin, de noix, de colza), les fruits et légumes (pour leur apport en antioxydants, polyphénols et flavonoïdes) améliorent l’apprentissage, la performance de la mémoire, protègent les neurones et stimulent la régénération neuronale.

Les compléments nutritionnels
Certains compléments alimentaires ciblés permettent de protéger et de stimuler les fonctions cérébrales. La mucuna est une plante ayurvédique dont les graines stimulent la sécrétion de dopamine. La mucuna constitue l’ingrédient de base de la maladie de Parkinson. La bacopa est une plante contenant un principe actif aux propriétés neuroprotectrices. Elle améliore les fonctions cognitives et la mémoire, la maladie de Parkinson. L’acide alpha-lipoïque : présent dans toutes les cellules de l’organisme, il prévient le vieillissement cérébral, améliore la mémoire, les fonctions cognitives et protège des troubles neurodégénératifs. La L-carnitine est un acide aminé antioxydant qui aide à la régénération cellulaire, notamment au niveau du cerveau.
La L-tyrosine est un acide aminé qui joue un rôle fondamental dans l’équilibre physique et mental de l’organisme. Elle permet de potentialiser la synthèse des neurotransmetteurs dopamine, adrénaline et noradrénaline.

 

INTERETS DES PRODUITS NATURELS DANS LE TRAITEMENT DE LA DEPRESSION

INTERETS DES PRODUITS NATURELS DANS LE TRAITEMENT DE LA DEPRESSION

Selon l’OMS, la dépression est la maladie mentale la plus fréquente, touchant environ 120 millions de personnes dans le monde.

En France, d’après une enquête de l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé), 19% des Français de 15 à 75 ans, soit près de 9 millions de personnes, ont vécu, vivent ou vivront une dépression au cours de leur vie.

Si tous les milieux socio-économiques sont concernés, les personnes entre 18 et 44 ans sont les plus à risque et les femmes plus que les hommes (soit 2 femmes pour 1 homme).

L’idée d’utiliser des neurotransmetteurs dans le traitement de la dépression a émergé de la théorie selon laquelle la dépression serait le résultat d’une quantité insuffisante ou de la faible activité d’un ou de plusieurs neurotransmetteurs.

Des études ont mis en évidence que l’apport alimentaire d’extraits de plantes spécifiques, précurseurs de certains neurotransmetteurs (noradrénaline, dopamine, sérotonine), pouvait augmenter leur concentration cérébrale et agir efficacement dans le traitement des dépressions avec plus de sécurité, plus d’efficacité et moins d’effets toxiques que les antidépresseurs  classiques.

Le Griffonia simplicifolia, précurseur de la sérotonine, renferme dans ses graines un acide aminé, le 5-HTP, dont la prise orale permet de doubler la production de sérotonine  au niveau cérébral.

Le 5-HTP apporte une amélioration des syndromes dépressifs avec un effet rapide (au bout de 3 à 5 jours de prise).

Le Mucuna pruriens possède des graines riches en L-Dopa, précurseur de la dopamine, utilisée principalement dans le traitement de la maladie de Parkinson et les dépressions, avec une nette amélioration des troubles de l’humeur.

La Rhodiola rosea permet d’éviter la dégradation de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline, d’où une augmentation significative de la résistance physique et émotionnelle au stress. Elle présente un véritable intérêt dans le traitement de la dépression légère à modérée, diminue les symptômes dus à la fatigue et améliore l’attention cognitive.

Le Safran contient 2 éléments actifs, le safranal et la crocine, particulièrement efficaces dans les cas de dépression légère à modérée, avec des effets à la fois anxiolytiques, sédatifs et myorelaxants équivalents aux antidépresseurs conventionnels, sans effets indésirables.

Le Millepertuis (Hypericum perforatum) doit ses effets antidépresseurs à son principal principe actif, l’hyperforine, qui permet de normaliser la concentration de sérotonine, de dopamine et de noradrénaline. Le Millepertuis est indiqué pour traiter les dépressions légères à modérées, l’anxiété et l’insomnie.