Avoir la « pêche » malgré le changement d’heure et l’arrivée de l’hiver…

Avoir la « pêche » malgré le changement d’heure et l’arrivée de l’hiver…

Tous les ans à la même époque, de nombreuses personnes connaissent le « Blues de l’hiver », une baisse de moral due notamment à un déficit de luminosité. Voici quelques conseils pour sortir au plus vite de cette déprime passagère…

Quelques après le passage à l’heure d’hiver, il n’est pas rare de connaitre cette baisse d’énergie, cette envie de ne rien faire et de ne manger que du chocolat en regardant la tv…

On a l’impression que les mois de novembre et décembre n’en finissent pas. Manque de soleil, fatigue de fin d’année, jours qui raccourcissent, les causes de cette baisse de régime sont nombreuses…Voici quelques astuces pour traverser cette période le plus rapidement et le mieux possible.

Faire du sport

Une marche rapide 30 minutes trois fois par semaine fait du bien au moral et permet de conserver une dynamique corporelle. Oxygénez-vous, laissez vos pensées vagabonder en vous concentrant sur le rythme de vos pas, profitez des couleurs de l’automne et dites vous que finalement, cette saison n’est pas si détestable que ça.

Se coucher avant minuit
Si le sommeil est essentiel pour le corps et l’esprit, l’heure à laquelle nous choisissons d’aller dormir à un impact considérable sur notre humeur du lendemain. On peut inconsciemment reculer l’heure du coucher, car on a l’impression que les journées sont trop courtes et que l’on ne profite pas assez…Mais si vous sentez que votre corps réclame plus d’heures de sommeil en hiver, écoutez le et, vous vous réveillerez de meilleure humeur et avec plus d’entrain.

Contrôler son alimentation
La déprime de l’hiver peut conduire à manger plus car on croit que le corps a besoin plus d’énergie mais en fait, à bien y penser, il n’y a aucune raison de se suralimenter. D’autant que si vous avez déjà tendance naturellement à vous réconforter avec la nourriture, vous risquez de le faire davantage, notamment parce que l’on passe plus de temps chez soi. Attention à ne pas consommer trop de sucreries et de gâteaux donc au risque de se sentir encore plus irritable après (pour cause de culpabilité et de kilos superflus:-))

Pour autant, en cette période parfois difficile, l’idée de manger une bonne blanquette, un cassoulet ou une raclette peut être d’un grand réconfort…Ne vous privez pas mais gérez les quantités de nourriture et puis pensez aussi aux bonnes soupes de légumes ou de poissons que vous pouvez préparer sans risque de prendre trop de poids.

 

Combler ses carences nutritionnelles

Certains compléments alimentaires sont excellents et vous aideront efficacement à vous sentir mieux en plus de palier vos carences nutritionnelles:

Pour le sommeil et l’équilibre nerveux, le 5HTP activera la production de sérotonine et de mélatonine grâce à l’apport de 5HTP, de bergamote et des vitamines B3 et B6. Il en résulte une diminution des symptômes dépressifs et une amélioration du sommeil…en savoir plus

Pour le dynamisme et la vitalité, la Tyrosine est un acide aminé favorisant la synthèse naturelle de dopamine, adrénaline et noradrénaline améliorant ainsi la dépression…en savoir plus

Pour l’équilibre émotionnel, le safran et la Rhodiola permettent de moduler le niveau de sérotonine et d’améliorer l’humeur. Il en résulte une diminution de l’irritabilité, de la nervosité, une amélioration des symptômes dépressifs et des fonctions cognitives…en savoir plus

Recharge de vitamine d naturelle:  La vitamine D3, un des composants majeurs du métabolisme. En période de faible ensoleillement,les rayons ultravioletsB ne suffisent plus àla synthèse d’une quantitéadéquate de vitamine Ddans la peau : c’est pourquoi un apport de vitamine D devient nécessaire…en savoir plus

Booster votre immunité, pour mieux lutter contre les pathologies hivernales récidivantes (refroidissements, rhumes, états grippaux)…en savoir plus

En savoir plus sur les compléments alimentaire naturels…

FF

 

Publicité

INTERETS DES PRODUITS NATURELS DANS LE TRAITEMENT DE LA DEPRESSION

INTERETS DES PRODUITS NATURELS DANS LE TRAITEMENT DE LA DEPRESSION

Selon l’OMS, la dépression est la maladie mentale la plus fréquente, touchant environ 120 millions de personnes dans le monde.

En France, d’après une enquête de l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé), 19% des Français de 15 à 75 ans, soit près de 9 millions de personnes, ont vécu, vivent ou vivront une dépression au cours de leur vie.

Si tous les milieux socio-économiques sont concernés, les personnes entre 18 et 44 ans sont les plus à risque et les femmes plus que les hommes (soit 2 femmes pour 1 homme).

L’idée d’utiliser des neurotransmetteurs dans le traitement de la dépression a émergé de la théorie selon laquelle la dépression serait le résultat d’une quantité insuffisante ou de la faible activité d’un ou de plusieurs neurotransmetteurs.

Des études ont mis en évidence que l’apport alimentaire d’extraits de plantes spécifiques, précurseurs de certains neurotransmetteurs (noradrénaline, dopamine, sérotonine), pouvait augmenter leur concentration cérébrale et agir efficacement dans le traitement des dépressions avec plus de sécurité, plus d’efficacité et moins d’effets toxiques que les antidépresseurs  classiques.

Le Griffonia simplicifolia, précurseur de la sérotonine, renferme dans ses graines un acide aminé, le 5-HTP, dont la prise orale permet de doubler la production de sérotonine  au niveau cérébral.

Le 5-HTP apporte une amélioration des syndromes dépressifs avec un effet rapide (au bout de 3 à 5 jours de prise).

Le Mucuna pruriens possède des graines riches en L-Dopa, précurseur de la dopamine, utilisée principalement dans le traitement de la maladie de Parkinson et les dépressions, avec une nette amélioration des troubles de l’humeur.

La Rhodiola rosea permet d’éviter la dégradation de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline, d’où une augmentation significative de la résistance physique et émotionnelle au stress. Elle présente un véritable intérêt dans le traitement de la dépression légère à modérée, diminue les symptômes dus à la fatigue et améliore l’attention cognitive.

Le Safran contient 2 éléments actifs, le safranal et la crocine, particulièrement efficaces dans les cas de dépression légère à modérée, avec des effets à la fois anxiolytiques, sédatifs et myorelaxants équivalents aux antidépresseurs conventionnels, sans effets indésirables.

Le Millepertuis (Hypericum perforatum) doit ses effets antidépresseurs à son principal principe actif, l’hyperforine, qui permet de normaliser la concentration de sérotonine, de dopamine et de noradrénaline. Le Millepertuis est indiqué pour traiter les dépressions légères à modérées, l’anxiété et l’insomnie.