Lutter naturellement contre les allergies

Lutter naturellement contre les allergies

La réaction allergique correspond à une réponse anormale et excessive du système immunitaire envers des substances normalement inoffensives pour l’organisme, que l’on respire, avale ou touche. Cette réaction résulte d’un contact avec une substance étrangère à l’organisme, appelée allergène, considérée à tort comme dangereuse pour nos cellules. L’organisme va alors fabriquer trop d’anticorps, les immunoglobulines IgE , responsables du déclenchement des réactions d’hypersensibilité.

Les facteurs les plus courants sont : les aliments, les acariens, les animaux, le pollen, les moisissures, le latex. Les manifestations allergiques regroupent principalement : eczéma, urticaire, rhinite allergique, asthme, conjonctivite, œdème de Quincke, réactions aux venins après piqûre d’insectes (guêpe, abeille …).

Les allergies saisonnières

L’allergie la plus fréquente à l’arrivée du printemps est l’allergie saisonnière. Nez qui coule, rhinite, éternuements à répétition, toux persistante, conjonctivite, démangeaisons, rougeurs en sont les principales manifestations.

Depuis ces 20 dernières années, ce type d’allergie a augmenté de façon considérable. En cause, la pollution et les changements climatiques (hausse des températures et du taux d’humidité) qui favorisent la concentration des pollens dans l’air que nous respirons et sont responsables d’un allongement de la durée de pollinisation qui s’étend maintenant de janvier à octobre.

Pour prévenir et atténuer les risques d’allergies saisonnières, une cure de detox au printemps est fortement conseillée pour nettoyer le foie et les reins afin de débarrasser l’organisme des toxines accumulées durant l’hiver, de redynamiser notre système immunitaire de façon à le rendre moins vulnérable aux allergènes flottant dans l’air.

Solutions naturelles pour traiter l’allergie

Si la suppression de l’exposition à l’allergène est nécessaire pour éviter la récidive de la réaction allergique, un apport en compléments naturels peut aider à calmer les symptômes.

le radis noir est l’un des principaux draineur du foie. Sa richesse en vitamines C, B et en soufre stimule la détoxification du foie, favorise le drainage des reins, afin de mieux éliminer les substances allergènes. Il est également très efficace pour stimuler les défenses de l’organisme et atténuer les effets allergènes sur notre système immunitaire.

la quercétine est un pigment végétal naturel aux propriétés antihistaminiques et anti-inflammatoires. Particulièrement présente dans la Sophora du Japon, les câpres et la livèche, elle se révèle très efficace pour diminuer les réactions allergiques.

le curcuma et le brocoli agissent en synergie pour moduler la réponse immunitaire excessive en cas d’allergie, réduire l’inflammation et favoriser la désintoxication de notre organisme.

la grenade, le thé vert, l’ail et le sélénium participent à l’élimination des substances allergènes toxiques pour notre corps.

le cumin noir contient un principe actif qui augmente les défenses immunitaires et exerce une action contre l’asthme et les allergies aux pollens et à la poussière en stabilisant la production des IgE responsables du déclenchement des réactions d’hypersensibilité.

N.D

Qu’est ce que l’inflammation chronique dite de bas grade ? Comment s’en sortir ?

Qu’est ce que l’inflammation chronique dite de bas grade ? Comment s’en sortir ?

L’inflammation de bas grade, ou inflammation systémique, passe le plus souvent inaperçue car elle est silencieuse et sournoise…

Contrairement à l’inflammation « classique » caractérisée par des symptômes tels que douleur, rougeur, œdème, altération de l’état général, fièvre, elle ne présente pas de signes cliniques et est à peine détectée dans les analyses sanguines.
Elle est une réponse des cellules de notre organisme à toute forme d’agression des agents toxiques de l’environnement.
Les agents extérieurs à l’organisme (bactéries, virus, parasites, particules, rayonnements, substances chimiques) sont capables de provoquer une inflammation des tissus par libération de toxines ou par effet toxique.
Cette inflammation est de plus en plus reconnue comme un marqueur de risque de nombreuses maladies chroniques telles que maladies cardiovasculaires, diabète, cancer, maladies neuro-dégénératives, obésité, dépression …
Or, de récentes études révèlent que le déséquilibre du microbiote intestinal et l’augmentation de la perméabilité intestinale favorisent l’inflammation de bas grade, d’où l’importance d’une alimentation saine et équilibrée.
Heureusement, nous pouvons gérer et contrôler cette inflammation chronique en agissant sur notre alimentation (éviter les excès de sucres, de graisses saturées, les carences en nutriments), notre mode de vie (sédentarité, tabagisme, pollution, produits toxiques …) et en faisant appel à certains compléments nutritionnels spécifiques tels que :

Le curcuma liposomé
Ce produit bénéficie d’une technologie d’encapsulation qui protège le curcuma des attaques acides de l’estomac. Le liposome est constitué des mêmes phospholipides que les membranes cellulaires, garantissant une absorption et une biodisponibilité du curcuma 8 fois supérieure à la forme sèche.
L’action antioxydante, anti-inflammatoire, protectrice du système gastro-intestinal et immunitaire de la curcumine, principe actif du curcuma, est donc fortement potentialisée.
Les acides gras oméga 3
Ils exercent des effets anti-inflammatoires naturels en permettant l’arrêt du processus inflammatoire et la résolution des inflammations aigües ou chroniques.
La feuille et l’écorce de frêne, les extraits de feuilles de cassis, d’écorce de saule, d’écorce de griffe du chat possèdent des propriétés anti-inflammatoires puissantes.
Les extraits de rhizome de réglisse, de graines de marron d’Inde, l’huile essentielle de pin activent les glandes surrénales et stimulent la production de corticoïdes aux propriétés anti-inflammatoires, toniques et neurotoniques…

ND

Les aliments antidouleur

Les aliments antidouleur

En cas de douleur, l’alimentation se révèle bien souvent la meilleure des  médecines.

Beaucoup d’aliments, en plus d’être très bons, sont également des remèdes naturels très efficaces avec de nombreux bénéfices pour la santé. Ils ont aussi l’avantage de ne pas provoquer d’effets secondaires, contrairement à la majorité des médicaments.

La liste suivante vous révèle, ou vous rappelle, quels sont les aliments naturels les plus efficaces.

– Les cerises :

Le  Docteur Muraleedharan Nair, professeur en chimie des produits naturels de l’Université du Michigan aux États-Unis, a démontré que l’extrait de cerise aigre est dix fois plus efficace que l’aspirine pour soulager l’inflammation.

Seulement 2 cuillères de jus concentré tous les jours sont nécessaires pour obtenir des résultats concrets. Les cerises sucrées se sont également révélées très efficaces.

– Les mûres, framboises, myrtilles et fraises :

Le  Dr. Nair (MSU) a découvert un antidouleur composé de fruits tels les mûres, les myrtilles, les framboises ou encore les fraises.

– Le céleri et les graines :

Dans son livre « La pharmacie verte », James Duke, PhD. mentionne qu’il a trouvé dans le céleri et les graines plus de 20 composants anti-inflammatoires dont une substance appelée apigénine dotée d’une puissante action anti-inflammatoire. Alors, plutôt que du sel, ajoutez des graines de céleri dans vos recettes de soupes et de ragoûts!

– Le gingembre :

Le gingembre réduit la douleur provoquée par des taux élevés de prostaglandines dans le corps. Il est très largement utilisé en Inde pour traiter les douleurs et les inflammations. Une étude réalisée par des chercheurs indiens a démontré que toutes les personnes souffrant de douleurs musculaires ayant reçu un traitement à base de gingembre ont vu leur état s’améliorer. La dose recommandée se situe entre 500 et 1000 mg par jour.

Le curcuma :

Plusieurs études ont révélé que le curcuma, grâce à son principe actif la curcumine, était plus efficace comme anti-inflammatoire que les médicaments stéroïdiens lorsqu’il s’agit d’une inflammation aigue. Les chercheurs ont prouvé que la curcumine supprime la douleur grâce à un mécanisme similaire à celui de certaines drogues inhibitrices (mais sans les effets secondaires nuisibles).

– Graines de lin et huile de lin :

Les graines de lin et l’huile de lin pressées à froid contiennent des quantités importantes d’acides gras oméga 3 reconnu pour ses vertus anti-inflammatoires et antidouleurs.

– Noix crues et huile de noix :

Les noix crues et l’huile de noix sont également de bonnes sources d’oméga 3.

FF