COMMENT PRENDRE SOIN DE NOS OS, NOS CARTILAGES ET NOS DENTS ?

COMMENT PRENDRE SOIN DE NOS OS, NOS CARTILAGES ET NOS DENTS ?

Les maladies articulaires et osseuses représentent, en moyenne, 50% des pathologies chroniques chez les plus de 55 ans. Parmi les plus courantes, l’ostéoporose, l’arthrose et les maladies parodontales impactent de plus en plus de personnes, créant une situation de handicap qui va aller en s’aggravant avec l’allongement de l’espérance de vie.

Les femmes sont particulièrement affectées par l’ostéoporose : 1 femme sur 3 est concernée suite à la ménopause, la chute des hormones induisant une perte de la masse osseuse. Cette fragilité osseuse conduit à un risque de fractures exponentielles. La prise de certains médicaments (ex : corticoïdes), la consommation chronique d’alcool, une alimentation pauvre en nutriments d’intérêts, une carence en vitamine D ou encore certaines maladies endocriniennes ou du foie sont autant de facteurs qui peuvent, eux aussi, conduire à l’apparition d’ostéoporose aussi bien chez les femmes que chez les hommes.
L’arthrose touche entre 9 et 10 millions de Français. Elle se caractérise par une dégradation progressive du cartilage ainsi qu’une diminution de la mobilité articulaire. Cette maladie dégénérative affecte principalement les hanches, les genoux et les doigts, provoquant des douleurs qui s’expriment plus fortement au cours de poussées inflammatoires. Des facteurs aggravent cette situation ou favorise son apparition plus précocement comme la pratique de certains sports (jogging, sports de combats, tennis…), le surpoids ou encore des facteurs génétiques. D’autre part, les os et tissus de soutien sur lesquels sont ancrés les dents peuvent eux aussi être affectés par des maladies dites parodontales (gingivite et parodontites). Celles-ci peuvent aboutir à un déchaussement et une perte de la dent et entraîner des conséquences dramatiques avec de problèmes d’alimentation, de communication, sans compter les coûts importants inhérents à la restauration de la sphère buccale. Une bonne hygiène bucco-dentaire est indispensable,d’autant plus que certains facteurs génétiques ou la présence d’autres maladies peuvent nous rendre plus vulnérables (diabète, cancer, VIH…).

Certaines substances, minéraux, vitamines, oligo-éléments et plantes reconnues permettent de préserver notre capital osseux et renforcer nos articulations :

La nacre provenant de la coquille d’un mollusque nacrier, la nacre possède une structure comparable à celle de l’os humain. Elle est composée de Calcium marin (l’Aragonite) associé à de nombreux oligo-éléments et protéines hautement biodisponibles.

La vitamine D est souvent déficitaire chez la personne âgée et la femme ménopausée. Cette vitamine du soleil favorise l’absorption du Calcium d’où une diminution du risque de fractures et une augmentation de la densité osseuse. La Reine des prés est riche en composés phénoliques dont l’acide salicylique, la molécule active de l’aspirine. Elle est aussi source de vitamines et minéraux comme le Calcium et la vitamine C.
Le Chrysanthellum est une plante riche en flavonoïdes originaire d’Amérique du Sud et d’Afrique. Elle favorise la circulation et est utilisée en médecine traditionnelle pour ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.
L’Harpagophytum est mieux connu sous le nom de Griffe du diable en raison de ses fruits aux épines crochues.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime“cliniquement prouvé” l’usage de l’Harpagophytum “dans le traitement des douleurs liées aux rhumatismes”, en particulier dans l’inflammation chronique d’une articulation, l’arthrose et la lombalgie.

CONSEILS PRATIQUES AU QUOTIDIEN :
Mobilisez vos articulations (marche, vélo, yoga…),
Perdez quelques kilos,
Adoptez une alimentation variée et équilibrée (Calcium, antioxydants, oméga 3),
Exposez-vous au soleil 5 à 30 minutes par jour, 2 fois par semaine,
Limitez votre consommation de café, d’alcool, de tabac,
Veillez à une bonne hygiène buccodentaire au quotidien.

Bio Aragonite, Ostéotabs, Gingiphyt: Entretien avec Evelyne Lopez

Rencontre avec le professeur Evelyne Lopez qui évoque les incroyables vertus de la nacre et de son utilisation dans nos produits Bio aragonite, Ostéotabs et Gingiphyt. La nacre possède une structure et une composition très proches de celles de l’os humain. Elle contient contient du carbonate de Calcium biodisponible (Aragonite), du collagène, des acides aminés et des minéraux . La nacre régénère les tissus gingivaux, elle permet de rééquilibrer et renforcer la trame organique et minérale de l’os, de stimuler les cellules osseuses et diminuer l’inflammation et la douleur en cas d’arthrose notamment.

BIO ARAGONITE , OSTéO TABS , GINGIPHYT from sofibio on Vimeo.

 

Ostéoporose : qui est concerné ? Quelles solutions naturelles ?

L’ostéoporose est une maladie invalidante caractérisée par une diminution de la densité minérale osseuse. Qualifiée de maladie silencieuse car elle évolue longtemps sans symptômes, elle se détecte généralement suite à l’apparition d’une fracture, le plus fréquemment au niveau de la hanche, des vertèbres et du poignet.

Petit retour sur quelques questions majeures de cette maladie.

 1) Doit-on obligatoirement consommer du lait de vache et des produits laitiers pour lutter contre l’ostéoporose ?

Notre squelette étant constitué à 99% de calcium, les aliments riches en calcium sont essentiels pour renforcer la santé de l’os et le reconstruire lorsqu’il se brise. Le lait de vache et les produits laitiers (yaourts, fromages) offrent un bon apport en calcium à l’organisme mais si vous êtes intolérant ou allergique aux produits laitiers, sachez que le calcium est également présent dans d’autres aliments tels certains fruits et légumes (chou, épinard, brocoli, amande, figue, orange), produits de la mer (crevette, truite, moule, sardine) et certaines eaux minérales (Talians, Hépar, Contrex). De plus, la prise régulière de vitamine D permet une meilleure assimilation du calcium par l’organisme.

2) L’ostéoporose touche-t-elle uniquement les femmes ?

Non, même si la proportion est de 1 homme pour 4 femmes, du fait du déséquilibre hormonal lié à la ménopause , facteur majeur de cette maladie. Mais les formes de l’ostéoporose masculine sont généralement plus graves car elles surviennent souvent à un âge avancé.

3) L’ostéoporose est-elle une maladie de personne âgée ?

Dans la plupart des cas, oui : cette maladie est souvent liée à l’âge, cependant, elle peut se manifester dès 30 ans chez des personnes dotées d’un faible capital osseux, fragilisées par la prise de certains médicaments (tels les corticoïdes) ou bien à risque en raison d’antécédents familiaux d’ostéoporose.

 4) Existe-t-il des traitements contre l’ostéoporose ?

Bien que la plupart des traitements actuels ne permettent pas de réparer ce qui a été endommagé et se limitent à freiner la dégradation de la densité minérale osseuse à condition de commencer leur prise le plus tôt possible, il existe une substance naturelle extraite de la coquille de certains mollusques, la nacre, dont le principe actif, l’Aragonite, permet de stimuler la formation de la masse osseuse (activation des ostéoblastes) et de freiner la résorption osseuse (régulation de l’activité des ostéoclastes) afin de rééquilibrer la balance formation/résorption de la masse osseuse.

Il est conseillé parallèlement d’adopter une bonne hygiène de vie (alimentation
équilibrée, éviter alcool et tabac) et de pratiquer une activité physique, de préférence en plein air pour bénéficier de l’apport en vitamine D du rayonnement solaire.

5) L’ostéoporose est-elle une maladie douloureuse ?

L’ostéoporose en soi n’est pas douloureuse : elle évolue sans symptômes cliniques ni signes visibles. Ce sont ses conséquences dues à la fragilisation osseuse qui
provoquent la douleur, notamment les fractures et les tassements vertébraux.