DES NUTRIMENTS D’INTERETS POUR UN HIVER AU TOP DE SA FORME :

DES NUTRIMENTS D’INTERETS POUR UN HIVER AU TOP DE SA FORME :

Notre système immunitaire, aussi perfectionné qu’efficace, nous protège à chaque instant des agressions responsables de pathologies et notamment des infections. La baisse des températures, l’absence d’ensoleillement, le changement d’heure, le stress, une alimentation moins riche en fruits et légumes sont autant de facteurs qui nous fragilisent à l’approche de l’hiver.

D’autres facteurs liés à nos modes de vie et consommation nous rendent vulnérables comme la sédentarité et la consommation d’aliments raffinés. Ces aliments transformés par l’industrie, que nous consommons régulièrement souvent par manque de temps (déjeuner sur le pouce, diner tardif après une longue journée de travail…) sont bien souvent des « calories vides ». Ces aliments comme les sodas, les bonbons, les plats préparés ont une qualité nutritive médiocre, ils sont riches en acides gras saturés, bourrés de sucres, trop salés et n’apportent que peu de vitamines, minéraux, oligo-éléments ou encore protéines nécessaires au bon fonctionnement de notre corps.

De plus, certains de nos comportements comme le tabagisme, la consommation d’alcool, un état de stress prolongé entraînent un risque de carence en certains nutriments. Des vitamines du groupe B sont utilisées par le foie pour assimiler l’alcool. De même, fumer ne serait-ce qu’une seule cigarette prive notre corps de 25 mg de vitamine C (soit l’équivalent d’une orange). A noter que vitamines, minéraux et oligo-éléments interagissent entre eux dans de nombreux processus physiologiques. Par exemple, la vitamine C est nécessaire à l’absorption du Fer d’où son rôle majeur dans la prévention de l’anémie.

Du nourrisson à la personne âgée, près de 80% de la population occidentale est considérée comme carencée en vitamine D. Elle est apportée par la consommation de poissons gras comme le saumon, le hareng ou la sardine. Mais cette vitamine liposoluble est très majoritairement (80-90%) synthétisée sous l’action des UV solaires. Or, au cours de la saison hivernale, la durée d’ensoleillement moyenne est considérablement réduite.

Les scientifiques ont mis en évidence le lien entre une carence en certains nutriments comme les vitamines, minéraux et oligo-éléments et l’altération de la production d’anticorps, acteurs majeurs de l’immunité.

L’apport de certains nutriments spécifiques permettent de redynamiser le système immunitaire :

Les ferments lactiques, ces bactéries permettent d’éliminer les bactéries et virus pathogènes, soit en les phagocytant, soit en empêchant leur adhésion à la surface des muqueuses.

L’Echinacée augmente la production d’anticorps, réduit l’inflammation et favorise la migration des globules blancs vers les sites de l’infection. Particulièrement efficace en prévention des agressions de l’hiver en diminuant la fréquence et l’intensité des symptômes.

La Spiruline est très riche en protéines, en vitamines, minéraux dont le Fer et en acides gras essentiels. Cette algue bleue contient 3 pigments dont la phycocyanine et la chlorophylle. La Spiruline de part sa composition combat la fatigue, stimule le système immunitaire et comble les carences nutritionnelles.

Le Zinc renforce l’immunité en exerçant un effet barrière, de contrôle et de protection contre les pathogènes.

La vitamine C est à la fois antioxydante, anti-infectieuse et anti-fatigue d’où son intérêt pour renforcer le système immunitaire, prévenir les infections, combattre la fatigue physique et intellectuelle.

La vitamine D augmente l’activité de certaines cellules de notre système immunitaire, elle est particulièrement efficace contre les infections respiratoires et les maux de l’hiver.

Les astuces bien-être pour être au top pour les fêtes

Les astuces bien-être pour être au top pour les fêtes

Vous vous sentez en baisse de forme et l’idée des fêtes qui approchent vous fatigue à l’avance ? Voici quelques conseils tout simples pour aborder cette période festive en pleine forme !

 

Maintenir ou rétablir l’équilibre de la flore intestinale

Durant les fêtes, le système digestif est fortement mobilisé. Il est nécessaire de renforcer la flore afin d’améliorer le confort intestinal et faciliter la digestion. De plus l’apport de probiotiques aidera l’organisme à mieux assimiler les vitamines, minéraux et oligo-éléments de l’alimentation.

Surmontez la fatigue

Pour vous aider à surmonter les coups de pompe, la fatigue physique et intellectuelle, pensez au Magnésium. Son association avec les vitamines du groupe B (notamment la B6), potentialise son action en augmentant le métabolisme énergétique et la résistance au stress.

Boostez votre vitalité et votre immunité

Pour un effet dynamisant et revitalisant, éviter les refroidissements et les infections hivernales, faites une cure de vitamine C, la vitamine anti-fatigue par excellence. Pensez également à l’Eglantier, plante connue depuis longtemps pour stimuler les défenses immunitaires et plus spécifiquement, les pathologies hivernales. Protégez votre flore intestinale responsable de la production d’anticorps et consommez des bactéries lactiques pour renforcer vos défenses naturelles. Pour faire le plein d’énergie, optez pour la Spiruline ! Cette micro-algue bleu-vert est un concentré de nutriments (acides aminés, lipides, bétacarotène, Fer, Chlorophylle, acides gras essentiels) et, plus particulièrement, son principe actif, la phycocyanine. N’oubliez pas non plus la vitamine D pour renforcer vos défenses immunitaires, notamment en cette période de l’année où les jours sont plus courts et moins ensoleillés.

Faites une cure de Phycocyanine sans plus attendre en profitant de notre promo spéciale fêtes de fin d’année !

ND.

Avoir la « pêche » malgré le changement d’heure et l’arrivée de l’hiver…

Avoir la « pêche » malgré le changement d’heure et l’arrivée de l’hiver…

Tous les ans à la même époque, de nombreuses personnes connaissent le « Blues de l’hiver », une baisse de moral due notamment à un déficit de luminosité. Voici quelques conseils pour sortir au plus vite de cette déprime passagère…

Quelques après le passage à l’heure d’hiver, il n’est pas rare de connaitre cette baisse d’énergie, cette envie de ne rien faire et de ne manger que du chocolat en regardant la tv…

On a l’impression que les mois de novembre et décembre n’en finissent pas. Manque de soleil, fatigue de fin d’année, jours qui raccourcissent, les causes de cette baisse de régime sont nombreuses…Voici quelques astuces pour traverser cette période le plus rapidement et le mieux possible.

Faire du sport

Une marche rapide 30 minutes trois fois par semaine fait du bien au moral et permet de conserver une dynamique corporelle. Oxygénez-vous, laissez vos pensées vagabonder en vous concentrant sur le rythme de vos pas, profitez des couleurs de l’automne et dites vous que finalement, cette saison n’est pas si détestable que ça.

Se coucher avant minuit
Si le sommeil est essentiel pour le corps et l’esprit, l’heure à laquelle nous choisissons d’aller dormir à un impact considérable sur notre humeur du lendemain. On peut inconsciemment reculer l’heure du coucher, car on a l’impression que les journées sont trop courtes et que l’on ne profite pas assez…Mais si vous sentez que votre corps réclame plus d’heures de sommeil en hiver, écoutez le et, vous vous réveillerez de meilleure humeur et avec plus d’entrain.

Contrôler son alimentation
La déprime de l’hiver peut conduire à manger plus car on croit que le corps a besoin plus d’énergie mais en fait, à bien y penser, il n’y a aucune raison de se suralimenter. D’autant que si vous avez déjà tendance naturellement à vous réconforter avec la nourriture, vous risquez de le faire davantage, notamment parce que l’on passe plus de temps chez soi. Attention à ne pas consommer trop de sucreries et de gâteaux donc au risque de se sentir encore plus irritable après (pour cause de culpabilité et de kilos superflus:-))

Pour autant, en cette période parfois difficile, l’idée de manger une bonne blanquette, un cassoulet ou une raclette peut être d’un grand réconfort…Ne vous privez pas mais gérez les quantités de nourriture et puis pensez aussi aux bonnes soupes de légumes ou de poissons que vous pouvez préparer sans risque de prendre trop de poids.

 

Combler ses carences nutritionnelles

Certains compléments alimentaires sont excellents et vous aideront efficacement à vous sentir mieux en plus de palier vos carences nutritionnelles:

Pour le sommeil et l’équilibre nerveux, le 5HTP activera la production de sérotonine et de mélatonine grâce à l’apport de 5HTP, de bergamote et des vitamines B3 et B6. Il en résulte une diminution des symptômes dépressifs et une amélioration du sommeil…en savoir plus

Pour le dynamisme et la vitalité, la Tyrosine est un acide aminé favorisant la synthèse naturelle de dopamine, adrénaline et noradrénaline améliorant ainsi la dépression…en savoir plus

Pour l’équilibre émotionnel, le safran et la Rhodiola permettent de moduler le niveau de sérotonine et d’améliorer l’humeur. Il en résulte une diminution de l’irritabilité, de la nervosité, une amélioration des symptômes dépressifs et des fonctions cognitives…en savoir plus

Recharge de vitamine d naturelle:  La vitamine D3, un des composants majeurs du métabolisme. En période de faible ensoleillement,les rayons ultravioletsB ne suffisent plus àla synthèse d’une quantitéadéquate de vitamine Ddans la peau : c’est pourquoi un apport de vitamine D devient nécessaire…en savoir plus

Booster votre immunité, pour mieux lutter contre les pathologies hivernales récidivantes (refroidissements, rhumes, états grippaux)…en savoir plus

En savoir plus sur les compléments alimentaire naturels…

FF

 

STIMULATION NATURELLE DE LA SYNTHESE DES HORMONES THYROIDIENNES

STIMULATION NATURELLE DE LA SYNTHESE DES HORMONES THYROIDIENNES

Processus de la synthèse des glandes thyroïdiennes

La synthèse des glandes thyroïdiennes commence au niveau de l’hypothalamus.

L’hypothalamus secrète une hormone, la TRH (Thyrotropin Releasing Hormone ou protiréline) ou TRF (Thyrotropin Realeasing Factor) qui va agir sur l’anté- l’hypophyse (lobe antérieur à l’hypophyse) de façon à stimuler la libération d’une seconde hormone, la TSH (Thyroid Stimulating Hormone ou thyréostimuline).

La TSH va se fixer sur la thyroïde et provoquer la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Il existe 2 formes d’hormones thyroïdiennes :

  • La T4, forme inactive (thyroxine ou Tétraiodo thyronine), forme inactive à durée de vie longue (7J),
  • La T3, forme active. (Triido thyronine), forme active à durée de vie courte.

Ces hormones assurent l’équilibre de la production de TRH et TSH en modérant leur sécrétion.

Rôle des hormones thyroïdiennes

La glande thyroïde secrète une enzyme capable de catalyser l’incorporation de l’Iode dans la glande thyroïde de façon à favoriser la synthèse de T4.

L’iode est donc un facteur majeur de la synthèse de T4. Elle doit être apportée par l’alimentation.

Les toxines, la pollution chimique, inhibent la synthèse de T4.

La transformation de la T4 (inactive) en T3 (active) s’opère dans le foie et les reins. L’enzyme catalysant cette conversion de T4 en T3 Cette transformation est sensible aux toxines, stress, infections, maladies chroniques, régimes sévères.

Facteurs responsables des troubles de la thyroïde

  • Un stress oxydatif peut perturber les fonctions de la thyroïde.
  • Le vieillissement entraîne une baisse physiologique des hormones thyroïdiennes.
  • La pilule est souvent responsable d’hypothyroïdie relative.
  • La testostérone et le cortisol peuvent causer une hyperthyroïdie relative.

PRODUITS SOFINNOV

THYALGA

2 gélules par jour apportent 100% des apports journaliers recommandés en Iode soit 150 µg. L’Iode est apporté par l’algue laminaire Laminaria digitata.

Les autres ingrédients de Thyalga permettent une régulation adaptogène et hormonale. La Maca exerce une action régulatrice sur la thyroïde et participe au bon fonctionnement des autres glandes endocrines permettant ainsi de réduire la fatigue et les symptômes ressentis lors d’une hypothyroïdie.

THYRO ACTIV

Pâte médicinale brevetée, gastro-résistante, permettant une absorption et une tolérance optimales, à base d’extraits de plantes fraîches, de plantes sèches titrées et d’huiles essentielles.

1 à 3 doses par jour permettent d’activer la fonction thyroïdienne.

L’extrait de résine de Guggul (ou Oliban indien) stimule la glande thyroïdienne.

Les autres ingrédients de THYRO ACTIV stabilisent la sphère psycho-émotionnelle, tonifient l’organisme fatigué par une baisse de la production de TSH et stimulent le système nerveux central.

ND

Ces 4 produits qui transforment votre visage

Ces 4 produits qui transforment votre visage

Avant de reprendre un autre biscuit, ou de boire un autre verre de vin, pensez à la façon dont cela se répercutera sur votre apparence. Grâce à l’observation de votre visage, vous allez comprendre quels sont les aliments que vous  ne devriez peut-être pas aimer autant…

Visage du vin

Outre ses grandes quantités de sucre, le vin contient souvent des pesticides et des sulfites, ce qui provoque la déshydratation. Votre corps perd de l’eau, votre foie est surchargé et votre digestion peut être troublée, en conséquence votre peau sera ridée, rouge et flasque.
À long terme, l’abus d’alcool peut perturber le travail des bactéries intestinales et causer diverses maladies.
Que faire? Arrêter l’ingestion d’alcool pendant au moins 3 semaines. Il s’agit d’un temps suffisant pour récupérer votre peau, puis appliquez la règle de 80/20. Cela signifie que vous vous permettez un verre ou deux dans 20% des cas, tout en les refusant 80% du temps.
1

Visage du lait

Le lait ajouté à votre café ou à une autre boisson, peut affecter sérieusement le teint de votre peau, même si vous n’êtes pas intolérant au lactose. Avec l’âge, nous perdons beaucoup d’enzymes qui métabolisent le lactose et cela provoque des inflammations dans tout le corps, y compris au visage.
Si vous remarquez que votre visage devient gonflé,fatigué et ridée, renoncez à tous les produits laitiers pendant quelques semaines pour y voir la différence dans votre apparence.
2

Visage du sucre

Le sucre affecte non seulement votre poids, mais également votre peau. Il accélère la glycation, le processus dans lequel des molécules de glucose en excès se lient avec le collagène, ce qui occasionne l’endommagement et la rigidité de votre peau. Cela provoque un vieillissement cutané plus rapide (avec l’apparition notamment, des rides) et perturbe la pigmentation de votre peau.
La seule façon de préserver la santé de votre peau, est de réduire le sucre.

4

Visage du gluten

Tous ces symptômes peuvent signifier que votre corps est incapable de métaboliser le gluten, une protéine contenue dans le blé, le seigle, l’avoine, l’orge et dans les boissons à base d’eux (bière, whisky, vodka, etc.).
Vérifiez si vous avez une intolérance au gluten en excluant les produits qui le contiennent, pendant 2-3 semaines et observez votre peau. Si les symptômes persistent après 2 semaines, il s’agit d’un autre type d’ intolérance. Cependant vous devez réduire les glucides et les aliments cuits au four.
3
Pour la beauté et l’entretien de la peau, il existe des compléments alimentaires naturels et efficaces qui vous aideront à retrouver ou maintenir une peau resplendissante…découvrez la gamme peau de notre  laboratoire en cliquant ici
FF

Démarrez la rentrée en pleine forme !

Démarrez la rentrée en pleine forme !

Avec la rentrée, les fraîcheurs automnales sont de retour, les jours diminuent, le changement de saison fragilise l’organisme qui devient plus sensible aux agressions extérieures, le système immunitaire est plus vulnérable.  Alors, pour renforcer les défenses naturelles et éviter les coups de fatigue, en plus d’adopter une alimentation équilibrée, notre corps a besoin de compléments nutritionnels devenus véritablement indispensables.

La vitamine C aux propriétés antioxydantes, anti-infectieuses, anti-asthéniques et antistress, combat la fatigue physique et intellectuelle, améliore la résistance aux infections en activant les réactions immunitaires.
Les vitamines B, en augmentant le métabolisme énergétique, potentialisent l’action de la vitamine C
et renforcent le système immunitaire.
Le Cuivre, puissant antiseptique, combat les états infectieux, inflammatoires et les viroses.
L’Echinacée et l’Eglantier sont des plantes reconnues pour stimuler les défenses immunitaires et
notamment les infections hivernales.
Les bactéries lactiques rééquilibrent et restaurent la flore intestinale responsable de la production
d’anticorps, cellules impliquées dans la protection de nos défenses naturelles.
La gelée royale apporte en grande quantité vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides aminés. A la fois fortifiante et stimulante, elle renforce le système immunitaire et lutte contre la fatigue.
La Spiruline et notamment, son principe actif, la phycocyanine , possède des propriétés
immunostimulantes, revitalisantes et énergisantes sur l’ensemble de l’organisme.

ND

 

les probiotiques naturels et indispensables pour une nutrition optimale

les probiotiques naturels et indispensables pour une nutrition optimale

Les probiotiques sont des bactéries amies qui ont une action favorable sur notre santé.  Ils servent  à rétablir l’équilibre de la flore intestinale ; ils contribuent au bon fonctionnement du cœur et ont un impact important sur notre cerveau. Les probiotiques, par ailleurs, peuvent participer à la diminution de la graisse abdominale.

La consommation de probiotiques naturels s’avère  plus qu’indispensable, car nous avons tendance à consommer beaucoup de sucres et de céréales raffinées. Ces produits comestibles  entrainant une perturbation de la flore microbienne de l’intestin risque de conduire à de sérieux problèmes de santé.

En plus de prendre des compléments alimentaires à base de probiotiques, comme Lactiphyt ou Flore Protect on peut également en consommer des aliments naturels qui contiennent ces  micro-organismes vivants (bactéries) :

La choucroute

Aliment traditionnel et populaire en France, la choucroute est un probiotique naturel très bénéfique pour les intestins. Riche en acide lactique, elle favorise la régénération des membranes intestinales, constitue un excellent diurétique et agit contre les parasites intestinaux.

La choucroute est aussi riche en vitamine A, C, B, E et K et contient de nombreux minéraux comme le potassium, le calcium, le phosphore, le fer, le zinc et le magnésium. De même, ses antioxydants sont excellents pour la santé oculaire. Pour bénéficier des bienfaits de la choucroute, il faut qu’elle soit la plus naturelle possible.

Les  boissons à base de champignons : exemple le Kombucha

Une boisson fermentée à partir de bactéries et de levures. D’origine Russe, on le prépare traditionnellement avec du thé vert ou du thé noir sucré. Riche en probiotique, le Kombucha est réputé pour soigner les problèmes de digestion et de nombreux autres maux (insomnie, arthrite, fatigue…).

Les olives

Les olives sont également des aliments lactofermentés. Voilà pourquoi elles contiennent des probiotiques.

Les microalgues

Il s’agit de plantes super-alimentaires présente dans les océans.  Ces probiotiques ont montré une augmentation de la quantité de bifidobactéries et de lactobacilles dans le tractus intestinal.

Les concombres

Il est prouver  que le concombre est un excellent aliment avec une contenance riche en probiotiques.

Les produits à base de soja comme le Tempeh

Un excellent substitut pour la viande, le tempeh est riche en probiotique et est fait à base de grains de soja. Riche en vitamine B12, cette nourriture végétarienne peut être sautée, cuite ou émiettée dans des salades. Si elle est préparée correctement, le tempeh est également faible en sel, le rendant un choix idéal pour ceux qui ont un régime alimentaire faible en sodium.

Le vinaigre de pomme :

Partout dans le monde, les bienfaits du vinaigre du cidre de pomme sont connus. Il est ainsi utilisé en cuisine, en cosmétique et même pour désinfecter.  La version brute, non filtrée et non pasteurisée du vinaigre de cidre est riche en probiotiques. Il améliore les troubles digestifs, favorise une peau saine et a des vertus anti-inflammatoires.

SG

SOULAGER LES DOULEURS AVEC LES AIMANTS

SOULAGER LES DOULEURS AVEC LES AIMANTS

Douleurs musculaires et articulaires (traumatismes, arthrite, arthrose, rhumatismes …), mal de dos, migraine … peuvent être soulagés par les aimants et présentent une alternative intéressante et sans effets secondaires aux anti-inflammatoires et antalgiques.

Comment ça marche ?

L’application d’aimants, ou magnétothérapie, date de l’Antiquité. Cette technique se base sur le fait que certaines maladies proviennent d’un déséquilibre des champs magnétiques du corps qui va dérégler son fonctionnement biologique.

En posant les aimants sur la zone douloureuse, la puissance magnétique active la circulation sanguine, le champ magnétique se diffuse dans le corps et interrompt le signal de la douleur entre un organe et le cerveau.

Comment les utiliser ?

Vous pouvez en mettre autant que vous le souhaitez, à condition de les utiliser par paire parce qu’ils sont constitués d’un pôle nord et d’un pôle sud, chaque pôle étant nécessaire pour créer un « pont » magnétique qui soulage la douleur.

Pour les appliquer, posez un pôle nord sur le point douloureux et un pôle sud juste en face de l’autre, environ à 5 ou 6 cm, et maintenez-les à l’aide d’un sparadrap. Il existe également, dans des boutiques spécialisées, des genouillères, protège poignets ou tibia, ceintures, qui contiennent directement des aimants.

Gardez-les au minimum 3 jours et bougez pour faire travailler les articulations et stimuler la circulation sanguine.

Comment les choisir et les entretenir ?

Les aimants sont disponibles en pharmacie, dans certains magasins bio et dans les boutiques spécialisées en magnétothérapie.

Leur efficacité dépend de leur qualité, c’est-à-dire de leur puissance, appelée rémanence. L’unité de mesure est le Gauss. Les meilleurs sont les aimants néodymes (12 200 Gauss), les moins puissants, les ferrites (3000 à 3500 Gauss).

Plus la zone de la douleur est étendue, plus il est conseillé d’utiliser de gros aimants (15 à 25 mm de diamètre) plutôt que d’en mettre plusieurs.

Vous pouvez garder vos aimants à vie, quelle que soit la fréquence d’utilisation, car leur qualité ne s’altère pas avec le temps.

Nettoyez-les avec de l’eau savonneuse et gardez-les dans un endroit sec, idéalement dans leur boîte d’origine.

ND

 

Allergies saisonnières : Il est temps de démarrer votre traitement naturel

Allergies saisonnières : Il est temps de démarrer votre traitement naturel

La réaction allergique correspond à une réponse anormale et excessive du système immunitaire envers des substances normalement inoffensives pour l’organisme, que l’on respire, avale ou touche. Cette réaction résulte d’un contact avec une substance étrangère à l’organisme, appelée allergène, considérée à tort comme dangereuse pour nos cellules. L’organisme va alors fabriquer trop d’anticorps, les immunoglobulines IgE , responsables du déclenchement des réactions d’hypersensibilité.

Les facteurs les plus courants sont : les aliments, les acariens, les animaux, le pollen, les moisissures, le latex.

Les manifestations allergiques regroupent principalement : eczéma, urticaire, rhinite allergique, asthme, conjonctivite, œdème de Quincke, réactions aux venins après piqûre d’insectes (guêpe, abeille …).

Les allergies saisonnières

Le nombre de cas d’allergies saisonnières a augmenté de façon considérable durant ces 20 dernières années. Aujourd’hui, près d’un Français sur 5 est touché et notamment, les jeunes et les enfants. De plus, en raison du réchauffement climatique, la période de pollinisation s’est allongée et s’étend maintenant de janvier à octobre, d’où le nombre croissant de personnes allergiques dans le Monde.

Avec l’arrivée du printemps, la concentration de pollens dans l’air que nous respirons augmente et provoque des crises d’allergie chez les personnes sensibles qui se traduisent par des phénomènes de nez qui coule, éternuements à répétition, maux de gorge, conjonctivite, paupières gonflées, yeux qui grattent, démangeaisons…

L’aggravation subite de ces symptômes peut entraîner une inflammation  des voies respiratoires d’où des difficultés à respirer, une toux ou des sifflements et peut évoluer vers une forme d’asthme.

Les symptômes persisteront aussi longtemps que durera l’exposition à l’allergène, d’où la nécessité d’identifier l’allergène responsable et de s’en écarter. Le pollen se glisse facilement dans les cheveux, les poils et les vêtements. Il est donc nécessaire de se doucher et de changer de vêtements très fréquemment, de se laver les mains 3 à 4 fois par jour pour éviter de déposer du pollen près de vos yeux ou de votre nez. En période de pollinisation, aérez votre chambre tard le soir, faites sécher vos draps à l’intérieur plutôt qu’en extérieur, évitez d’ouvrir vos fenêtres en journée.

Solutions naturelles pour traiter l’allergie

Si la suppression de l’exposition à l’allergène est nécessaire pour éviter la récidive de la réaction allergique, un apport en compléments naturels peut aider à calmer les symptômes.

la quercétine est un pigment végétal naturel aux propriétés antihistaminiques et anti-inflammatoires. Particulièrement présente dans les câpres et la livèche, elle se révèle très efficace pour diminuer les réactions allergiques.

le cassis stimule les défenses naturelles de l’organisme et exerce une action anti-allergique.

le frêne possède des propriétés diurétiques et anti-inflammatoires d’où son intérêt dans la prise en charge des phénomènes allergiques.

le cumin noir contient un principe actif qui augmente les défenses immunitaires et exerce une action contre l’asthme et les allergies (pollen, poussières) en stabilisant la production des IgE responsables du déclenchement des réactions d’hypersensibilité.

la vitamine C stimule les défenses de l’organisme. Elle atténue les effets allergènes sur notre système immunitaire. De plus, l’association avec de la quercétine potentialise l’action de la vitamine C dans l’organisme en augmentant son absorption et en retardant son élimination : elles se protègent et se régénèrent ainsi mutuellement.

Pourquoi vous devez absolument adopter le saut à la corde !

Pourquoi vous devez absolument adopter le saut à la corde !

Si le saut à la corde nous rappelle notre enfance, c’est avant tout un formidable atout santé dont la pratique présente de nombreux avantages.

Le saut à la corde est l’un des exercices cardiovasculaires les plus complets que l’on puisse pratiquer. Encore plus demandeur d’énergie que la natation, le ski de fond, le vélo ou encore la course à pied, le  saut à la corde  permet le renforcement, la coordination et la stimulation de nombreux muscles.

Selon un recueil d’études de physiques, le saut à la corde pratiqué pendant 10 minutes peut brûler autant de calories qu’un jogging à un rythme de 10km/h .

Peu d’exercices sont aussi complets, et pour cause son utilité est énorme. Lors de la phase extensive, tout le corps est sous tension.  Le saut à la corde  en améliorant la posture, et l’équilibre, renforce également la tonification des muscles des mollets et l’agilité, notamment au niveau des membres inférieurs, de l’organisme. En effet, le réseau veineux des jambes est énormément sollicité lors de la pratique de l’exercice, cela permet de fuseler  les jambes et de galber les fesses. De quoi entretenir sa santé et son apparence.

Le saut à la corde améliore aussi la densité minérale osseuse et la puissance globale du corps.

Il permet  au corps d’utiliser de l’oxygène de façon efficace, pour qu’il apporte tous ses bienfaits à l’appareil respiratoire, aux vaisseaux sanguins en passant par le cœur.

La coordination nécessaire pour sauter à la corde permettrait de créer de nouvelles connexions neuronales.  Les endorphines libérées lors de la séance favorisent la relaxation tout en diminuant le stress et l’angoisse.

muscles-saut-corde

Economique et peu encombrante, vous pouvez emporter votre corde à sauter n’importe où et l’utiliser indoor ou outdoor.

Peut-on pratiquer le saut à la corde à tout âge ?

Bien sûr, c’est un sport qui peut être pratiqué par des personnes âgées de 50 ans, 60 ans voire même de 70 ans à la condition d’y aller à son rythme, même très lentement, d’avoir encore un minimum d’équilibre et de condition physique, et de faire attention à ne pas tomber.

Consigne pour les débutants

Pour pratiquer cet exercice il faut commencer doucement : 5 minutes par jour 3 fois par semaine pas plus pendant un mois pour éviter les risques de courbature. Et progressivement vous pouvez augmenter, pour atteindre 20 à 30 minutes par séance pour ne négliger aucun groupe musculaire. Parlez en à votre médecin avant de débuter n’importe quel sport, il sera de bon conseil.