Selon l’OMS, la dépression est la maladie mentale la plus fréquente, touchant environ 120 millions de personnes dans le monde.

En France, d’après une enquête de l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé), 19% des Français de 15 à 75 ans, soit près de 9 millions de personnes, ont vécu, vivent ou vivront une dépression au cours de leur vie.

Si tous les milieux socio-économiques sont concernés, les personnes entre 18 et 44 ans sont les plus à risque et les femmes plus que les hommes (soit 2 femmes pour 1 homme).

L’idée d’utiliser des neurotransmetteurs dans le traitement de la dépression a émergé de la théorie selon laquelle la dépression serait le résultat d’une quantité insuffisante ou de la faible activité d’un ou de plusieurs neurotransmetteurs.

Des études ont mis en évidence que l’apport alimentaire d’extraits de plantes spécifiques, précurseurs de certains neurotransmetteurs (noradrénaline, dopamine, sérotonine), pouvait augmenter leur concentration cérébrale et agir efficacement dans le traitement des dépressions avec plus de sécurité, plus d’efficacité et moins d’effets toxiques que les antidépresseurs  classiques.

Le Griffonia simplicifolia, précurseur de la sérotonine, renferme dans ses graines un acide aminé, le 5-HTP, dont la prise orale permet de doubler la production de sérotonine  au niveau cérébral.

Le 5-HTP apporte une amélioration des syndromes dépressifs avec un effet rapide (au bout de 3 à 5 jours de prise).

Le Mucuna pruriens possède des graines riches en L-Dopa, précurseur de la dopamine, utilisée principalement dans le traitement de la maladie de Parkinson et les dépressions, avec une nette amélioration des troubles de l’humeur.

La Rhodiola rosea permet d’éviter la dégradation de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline, d’où une augmentation significative de la résistance physique et émotionnelle au stress. Elle présente un véritable intérêt dans le traitement de la dépression légère à modérée, diminue les symptômes dus à la fatigue et améliore l’attention cognitive.

Le Safran contient 2 éléments actifs, le safranal et la crocine, particulièrement efficaces dans les cas de dépression légère à modérée, avec des effets à la fois anxiolytiques, sédatifs et myorelaxants équivalents aux antidépresseurs conventionnels, sans effets indésirables.

Le Millepertuis (Hypericum perforatum) doit ses effets antidépresseurs à son principal principe actif, l’hyperforine, qui permet de normaliser la concentration de sérotonine, de dopamine et de noradrénaline. Le Millepertuis est indiqué pour traiter les dépressions légères à modérées, l’anxiété et l’insomnie.

2 réflexions sur “INTERETS DES PRODUITS NATURELS DANS LE TRAITEMENT DE LA DEPRESSION

    1. Bonjour, un produit réunissant toutes ces plantes n’est pas disponible car en réalité pour pouvoir inclure les quantités suffisantes de chaque principe actif la gélule serait trop importante ( ou autre récipient) . En revanche, vous pouvez associer notre 5HTP, Doparal et Safracalm . Trés bonne journée. Cordialement

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s